Après mon accouchement, j’ai testé le plan de traitements post-partum de la Maison Lutétia

← Retour

Je ne vous apprends rien en vous avouant que la période post-partum n’est pas des plus simples à vivre. Au cours de ce “quatrième trimestre”, des sentiments contradictoires m’ont prise d’assaut, entre l’immense bonheur de rencontrer bébé, les sautes d’humeur auxquelles ni moi ni mon conjoint ne comprenions grand chose, et la difficulté de me réapproprier mon corps, comme épuisé après avoir couru un marathon… et sans les abdos en guise de récompense. 

L’importance de comprendre ce dont on a besoin pour aller mieux

Bien sûr, le chemin emprunté par chaque femme pour reconnecter avec elle-même est différent. Certaines retrouveront la paix grâce à quelques séances de yoga, ou en évacuant la pression sur un sac de frappe. D’autres préfèreront se nourrir de lectures inspirantes ou laisser parler leur créativité dans un joli carnet de bord. De mon côté, je ressentais le besoin d’embrasser à nouveau ma féminité, et d’être chouchoutée, avec un coaching beauté digne de ce nom. Réapprendre à aimer mon corps me paraissait essentiel pour me sentir libre, et me rendre émotionnellement disponible pour ma petite famille. Prendre soin de moi, pour prendre soin de ceux que j’aime, finalement.

J’ai longtemps réfléchi, me demandant si je devais suivre l’une de ces thérapies à la mode, ou réserver une thalasso à l’autre bout du monde. Avant de me lancer, j’ai préféré demander l’avis de cette amie dont la réputation est de connaître les adresses parisiennes les plus raffinées. C’est là qu’elle m’a parlé de la Maison Lutétia, un lieu de vie unique équipé des dernières technologies esthétiques, consacré au bien-être et à la beauté du corps, de la peau et des cheveux. 

Un plan de traitements complet pour répondre à mes (très hautes) exigences 

J’ai donc décidé de confier ma remise en forme aux experts de la Maison Lutétia, qui m’ont accueillie à bras ouverts. L’intérêt qu’ils m’ont porté, à la fois sincère et professionnel, m’a fait du bien : je me suis sentie à la fois considérée et comprise. Lors de cette consultation, le médecin m’a proposé un plan de traitements post-partum sur-mesure, après avoir déterminé ses objectifs main dans la main. En l’espace de trois mois, le but était d’améliorer l’état de ma peau fatiguée, de stimuler la vitalité de mes cheveux, de retrouver la tonicité musculaire de mon corps d’antan… Et surtout : de rebooster mon moral à fond ! Un programme dont les promesses font rêver. Alors concrètement, comment ça se passe ? 

Pour booster le glow de ma peau et m’offrir le moment de détente que je mérite : une cure de Soin Signature by Lutétia

Pourquoi l’éclat de ma peau a-t-il terni ? Pendant la grossesse, mon teint irradiait. Ce fameux “healthy glow de la femme enceinte” est dû à la quantité de sang supplémentaire produite par l’organisme pour accompagner le développement du bébé. En d’autres termes, l’augmentation de la micro-circulation offre ce joli rose aux joues qui donne bonne mine. Après l’accouchement, le teint retrouve progressivement sa teinte initiale, quelque peu terni par l’enchaînement des nuits courtes.

Le Soin Signature by Lutétia, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’un soin salvateur d’1h15, entièrement imaginé sur-mesure pour répondre aux problématiques cutanées de chacun. Microdermabrasion révélatrice de grain, massage cocooning dans un bain de vapeur, pose d’un masque gorgé d’actifs essentiels, luminothérapie régénérante… Au fil des séances, la qualité de la peau s’optimise et le visage dégage une nouvelle aura. Un véritable bonheur cutané, et en prime, la sensation d’être soi, en mieux.

Combien de séances ? 1 session tous les 15 jours pour pérenniser l’effet du soin et profiter durablement du coup d’éclat.

Pour renforcer mes cheveux dévitalisés : un protocole de MésoLED capillaire

Pourquoi perd-on ses cheveux après l’accouchement ? Pendant neuf mois, mes longueurs étaient brillantes et bien épaisses, grâce à la sécrétion d’oestrogène qui maintenait de façon artificielle les cheveux en phase de pousse. Mais après l’accouchement, le corps subit une déprivation hormonale, les tiges pilaires passant en phase de chute. Ce phénomène, également appelé “effluvium télogène aigu”, arrive entre trois et six mois après l’accouchement, l’anxiété et la fatigue pouvant être des facteurs aggravants. Je vous rassure : cette alopécie, aussi bouleversante soit-elle, ne dure pas… Environ un an après bébé, les cheveux retrouvent la santé.

La MésoLED capillairemesoled capillaire, qu’est-ce que c’est ? C’est un traitement anti-bad hair day qui s’apparente à une rééducation capillaire pour les jeunes mamans. Je n’avais pas envie d’attendre pour retrouver ma crinière, alors j’ai jeté mon dévolu sur la MésoLED capillaire. Traitement phare de la médecine esthétique, la mésothérapie permet de retrouver force, densité et éclat. Les micro-injections d’un cocktail biostimulant de nutriments essentiels associées à la luminothérapie énergisante ont pour effet d’augmenter le diamètre du cheveu. Résultat : peu à peu la chevelure s’épaissit visiblement… Et cela fait du bien au moral.

Combien de séances ? Une cure de 6 séances espacées de 15 jours chacune.

CRYOLPOLISE – COOLWAVES – BODYSCULPT : 3 traitements combinés pour perdre quelques centimètres et resculpter mon corps 

Comprendre mon corps post-partum : Le jour de l’accouchement, j’ai perdu environ 6kg, comprenant le poids du placenta, du sang, de l’eau, du bébé etc. Mais subsistaient toujours des amas graisseux naturellement stockés par le corps pendant la grossesse, en vue de l’allaitement. Aussi, impossible de passer à côté du manque de tonicité globale : la relaxine produite par l’organisme pour ramollir les ligaments afin de faciliter la délivrance s’étant également attaquée aux muscles et à la peau. Comme si ce n’était pas suffisant, mes proches, lassés d’écouter mes plaintes, ont fini par me prier de faire preuve d’auto-indulgence et de patience… 

Etape 1, la cryolipolyse pour faire fondre les graisses : Quelques mois après l’accouchement, ma culotte de cheval et mes poignées d’amour m’obsédaient. J’ai donc réalisé une séance de Coolsculpting, qui grâce à une température négative, détruit les cellules graisseuses en déclenchant la mort des cellules. Peu à peu, elles se vident et s’éliminent par le système lympathique. J’ai pu constater des résultats à partir de trois semaines, et des résultats définitifs trois mois après la séance, avec environ 30% de masse graisseuse en moins, ce qui est franchement pas mal.

coolwavesEtape 2, le CoolWaves pour raffermir les tissus : Une fois ces quelques centimètres perdus, il était temps d’attaquer la qualité de ma peau, que je trouvais relâchée, et dont l’effet peau d’orange me gênait. Pour faire simple, le principe du CoolWaves est d’envoyer des ondes de chaleur dans les tissus pour lutter contre la cellulite et la laxité cutanée. Au fil des séances, la peau se raffermit visiblement. Ce traitement a été aussi très efficace pour me débarrasser du fameux effet “banane” en dessous des fesses !

Etape 3, le BodySculpt pour galber la silhouette : Last but not least… Je m’étais fixée l’objectif de récupérer mes abdos ! C’est ainsi que le BodySculpt est devenu mon meilleur ami. Le système envoie des ondes électromagnétiques, stimulant et redessinant les muscles de façon beaucoup plus intense que lors d’une simple séance de sport. Une séance de 40 minutes correspond en fait à une stimulation de 20 000 « crunches » (ou abdos), et ce sans lâcher la moindre goutte de transpiration. Les résultats m’ont bluffée à partir de la troisième session.

Combien de séances ? Une séance de cryolipolyse, 6 séances de CoolWaves, et 8 séances de BodySculpt pour retrouver une silhouette affinée, tonique et la peau lisse d’un abricot ! Pour être tout à fait honnête, pendant la durée du traitement, j’ai limité ma consommation de tapas et de mojitos pour optimiser les résultats… Eh oui, on n’a rien sans rien !

La luminothérapie pour retrouver le sourire ! 

J’enchaîne les gros chagrins, pourquoi ? Fatigue chronique, baby blues, crise de pleurs… Après mon accouchement, je me suis sentie dépassée et un peu déprimée, jusqu’à culpabiliser : pourquoi le plus bel événement de ma vie donne-t-il un coup à mon moral ? En faisant des recherches, j’ai compris que cet état de détresse était lié au désordre hormonal qui accompagne la resynchronisation du corps post-bébé. 

La luminothérapieluminotherapie, qu’est-ce que c’est ? C’est un peu comme une séance de méditation cutanée ! Cette lumière artificielle a une influence sur les hormones, comme la mélatonine, liée à la qualité du sommeil, a un impact sur les neurotransmetteurs, comme la sérotonine, responsable de l’humeur, et sur le renouvellement cellulaire, améliorant la beauté des cheveux et la jeunesse de la peau. Au fil des séances, une stabilité émotionnelle est retrouvée, avec en prime, une texture de peau veloutée !

Combien de séances ? 2 à 3 séances par semaine pour rebooster sa lumière intérieure… Et cela se voit de l’extérieur ! 

Verdict : pari gagné ! 

Quand au départ, le médecin m’a exposé le plan de traitements, j’étais surprise par sa densité. Mais au fil des séances, j’ai compris qu’il était parfaitement adapté à mes attentes. Selon votre morphologie, les résultats que vous espérez, vos disponibilités, celui-ci peut être complètement adapté. En tout cas, moi qui voulais du changement, j’ai été servie. Les atouts auxquels je tenais ont peu à peu refait surface, et se sont même sublimés au fil du temps… J’ai aussi la sensation d’être une nouvelle femme, prête à savourer cette vie trépidante ! Merci encore aux experts de la Maison Lutétia qui m’ont soutenue tout le long du projet, pour leur professionnalisme et surtout, leur bienveillance. Alors, quand est-ce que vous vous lancez ?

La Plume de la Maison Lutétia

Vous souhaitez en savoir plus ?

Prenez contact avec l'un de nos experts en soin de la peau pour discuter
de vos besoins, des options et du traitement adapté.

Open chat