La micropigmentation

Pour masquer l’alopécie, la chute des cheveux ou créer un effet crâne rasé

La micropigmentation des cheveux pour hommes et femmes est une solution permettant de masquer durablement une perte de cheveux en « tatouant » une implantation capillaire. Nos experts dermographes à Paris, à la Maison Lutétia, pratiquent la dermopigmentation douce et non-invasive du cuir chevelu, pour retrouver une implantation capillaire harmonieuse ou créer un effet « crâne rasé » pour les patients souhaitant garder des cheveux courts.

Qu’est-ce que la micropigmentation des cheveux ?

Également appelée « tricopigmentation » ou encore « dermopigmentation », la micropigmentation du cuir chevelu est une technique esthétique pour hommes et femmes qui requiert à la fois un véritable savoir-faire, des outils de haute précision et un sens artistique très développé. Elle consiste à réaliser un tatouage capillaire de façon semi-permanente sur les zones glabres ou clairsemées à l’aide de micro-points. Les pigments utilisés sont d’origine naturelle, et implantés dans la couche superficielle de l’épiderme de façon indolore.

Inoffensive pour l’épiderme comme pour les cheveux et le système pileux, la micropigmentation n’entraîne aucun effet secondaire et ne fait l’objet d’aucune contre-indication, sauf en cas de problème dermatologique particulier (eczéma du cuir chevelu, dermite séborrhéique ou pellicules). De plus, cette technique est non-invasive et absolument pas douloureuse.

Solution durable adoptée par de nombreux hommes et femmes souffrant d’une perte de cheveux partielle ou complète, la micropigmentation capillaire permet de retrouver confiance en soi et estime de soi, en restaurant l’image d’une implantation riche et bien dessinée.

Imaginer un effet crâne rasé

Pour ceux qui ont envie de garder leurs cheveux courts, il est possible d’imaginer un effet « crâne rasé » indétectable, à l’aide de micro-points rapprochés les uns des autres, qui assombrissent le crâne de façon homogène, avec une ligne capillaire parfaitement définie.

Pourquoi recourir à la micropigmentation du cuir chevelu ?

Les besoins de chacun sont différents et la micropigmentation permet de répondre à différentes envies. Voici les différentes raisons pour lesquelles recourir à cette technique.

Une alternative à la greffe capillaire

Lorsque la greffe capillaire est contre-indiquée (patient trop jeune, chute de cheveux pas suffisamment avancée, zone donneuse non suffisante…), la micropigmentation est une solution qui permet de créer l’illusion d’une densité capillaire plus importante sans passer par la case greffe de cheveux. Et si vous n’êtes pas encore prêt(e) à sauter le pas d’une intervention médicale, cette technique esthétique est un bon compromis.

En complément d’une greffe capillaire

Si vous avez déjà subi une greffe capillaire dont les résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes, et que vous avez envie de compléter le rendu, cette technique peut également vous satisfaire. Elle est recommandée pour corriger les zones de prélèvements liées à des greffes capillaires réalisées avec des méthodes archaïques, comme la FUT (Follicular Unit Transplantation), qui laisse une longue cicatrice derrière le crâne, ou encore la FUE (Follicular Unit Extraction) qui favorise l’apparition de marques de prélèvements, ou l’IFA (Implantation Folliculaire Automatisée) qui laisse des trous liés à des prélèvements agressifs sur la zone donneuse. Enfin, si votre greffe capillaire a laissé un effet « cheveux de poupée », la micropigmentation est idéale pour combler les espaces inter-greffes.

Cacher un dégarnissement de cheveux

L’expert dermographe peut couvrir une zone entièrement glabre pour un effet “crâne rasé” réussi. C’est la solution idéale pour les personnes souhaitant rester rasées ! Dans le cas d’une redensification, ces micro-points pigmentés de la couleur exacte de vos cheveux créent un trompe-l’oeil, en atténuant le contraste entre le cuir chevelu et les cheveux.

Cacher une cicatrice

Il est également possible de dissimuler des cicatrices de naissance, des cicatrices liées à un accident, ou des cicatrices dues à une FUT (ou la technique de la bandelette), ou une FUE. Toutefois, les cicatrices de greffes capillaires peuvent être dissimulées uniquement si elles datent de plus de 6 mois. Il est possible de dissimuler une cicatrice en la recouvrant à l’aide de micro-points pour un effet fondu.

Redessiner la ligne capillaire pour donner du style

Selon les besoins de chacun, l’expert adapte la couleur des pigments et la forme des dessins capillaires, pour un résultat naturel indétectable. Ainsi, chaque micropigmentation est unique et entièrement personnalisée.

Que vous soyez un homme ou une femme, cette technique n’exclut personne et offre confiance et assurance à ceux qui se laissent tenter. Les profils des adeptes de la micropigmentation sont très nombreux : une femme qui a envie de densifier sa chevelure au niveau de la raie, un homme qui souhaite retravailler son look capillaire. Chacun peut avoir une raison de recourir à la micropigmentation. Le but de l’expert dermographe est de comprendre la nature de votre contrariété capillaire afin de vous proposer la solution esthétique la mieux adaptée à vos besoins.

En résumé, la micropigmentation est faite pour vous si :

  • Vous souhaitez masquer une chute de cheveux (ou alopécie) plus ou moins importante,
  • Vous avez une calvitie importante, souhaitez harmoniser votre visage, obtenir un effet crâne rasé,
  • Vous n’avez pas envie d’utiliser des produits cosmétiques de camouflage (poudres, laques…)
  • Vous ne disposez pas d’une zone donneuse satisfaisante pour une greffe capillaire,
  • Vous avez envie de redessiner ou affirmer une ligne capillaire homogène et naturelle,
  • Vous êtes complexé(e) par des cicatrices dues à des greffes de cheveux avec prélèvement de bandelette (FUT), des points d’extraction ou des trous de réception de FUE et souhaitez les camoufler,
  • Vous aimeriez compléter une greffe de cheveux pour un résultat visuel plus abouti, avec une densité plus importante à l’œil nu. Dans ce cas, la dermopigmentation peut être réalisée dès 3 à 6 mois après la greffe capillaire.

A qui s’adresse la micropigmentation ?

  • Aux hommes chauves,
  • Aux femmes souffrant d’alopécie,
  • A ceux qui ont eu recours à une greffe capillaire décevante,
  • A ceux qui ont subi une chirurgie du crâne,
  • A des patients ayant eu recours à des traitements lourds comme la chimiothérapie,
  • A ceux qui veulent dissimuler les cicatrices d’un accident,
  • A ceux qui veulent camoufler une pelade stabilisée,

Sur quels types de cheveux peut-on réaliser une dermopigmentation ?

Les cheveux courts, longs, ras, bouclés, crépus… En bref, tous les types de cheveux !

La micropigmentation : comment ça marche ?

L’expert dermographe dessine à l’aide d’un stylet pour pigmenter la peau une imitation de repousse de cheveux par points ou par ombrage pour atténuer le contraste entre le cuir chevelu et les cheveux, afin de reproduire d’une façon réaliste la tige pilaire sur le crâne. La très fine aiguille lui permet de placer dans l’épiderme avec précision des pigments naturels et hypoallergéniques adaptés au pH de la peau.

La couleur de ces pigments est déterminée au préalable en fonction de votre phototype (carnation) et de la couleur de vos cheveux. La profondeur et le taux de distribution du pigment vont aussi être adaptés en fonction du résultat attendu. En fonction de la densité souhaitée et de la zone traitée, les follicules dessinés seront plus ou moins rapprochés, pour créer un effet adapté à vos envies. Il est également possible d’atténuer entre le cuir chevelu et les cheveux longs et d’imiter le dessin d’un cheveu rasé pour fondre la cicatrice.

Comment se déroule une séance de micropigmentation ?

Micropigmentation

Un examen du cuir chevelu

D’abord, un premier rendez-vous est pris avec l’expert dermographe, en visio-consultation ou directement à la Maison Lutétia. Cette étape lui permet d’apprendre à vous connaître et de comprendre vos besoins capillaires. Si la micropigmentation est une bonne indication, un deuxième rendez-vous est réservé pour l’intervention.

Le choix du pigment

Le praticien détermine la couleur du pigment à utiliser pour obtenir un résultat naturel et parfaitement fondu.

Le rasage optionnel

Si besoin, vous êtes rasé à la tondeuse sans sabot à 0,2 mm par nos soins. Cela facilite le travail de l’expert dermographe.

Durée de la séance : un travail de 2 à 5 heures

Selon la zone traitée, le temps de la séance est plus ou moins long, de 2 à 5 heures. Le travail est réalisé à l’aide d’une pièce à main à usage unique équipée de micro-aiguilles stériles. Une redensification complète du crâne demande un travail plus dense au praticien que la définition d’une ligne d’implantation. Ainsi, la durée de la séance varie en effet selon la taille de la zone à traiter. Dans tous les cas, plusieurs séances sont nécessaires, pour pouvoir créer un relief et faire tenir le pigment que la peau absorbe au fil des séances.

3 séances nécessaires

Trois séances espacées de 7 à 15 jours sont nécessaires afin de fixer les pigments. Lors de la première séance, les pigments sont rejetés par la peau, la coloration du pigment s’optimise à la deuxième séance et une troisième séance est nécessaire pour les finitions.

Le rehaussement des pigments

En ce qui concerne l’entretien de la dermopigmentation, un rehaussement de couleur est à prévoir tous les 2 à 5 ans en fonction du pH de votre peau. Votre mode de vie joue également un rôle dans la tenue des pigments. Par exemple, si vous vous exposez souvent au soleil, ou si vous avez une transpiration excessive, la couleur aura tendance à s’estomper plus vite.

Les avantages de la tricopigmentation

  • Un effet masquant immédiat
  • Une technique idéale pour hommes et pour femmes
  • Adaptable à tous les types de cheveux
  • Masque aussi bien l’alopécie androgénétique, diffuse, traumatique que des cicatrices dues à un accident
  • Une intervention non-invasive

Attention, la dermopigmentation ne remplace pas une greffe de cheveux.

Combien coûte une séance de micropigmentation du cuir chevelu ?

1. Un premier jet, point par point, est effectué globalement sur la zone de la tête à repigmenter.

2. Un deuxième passage vient ensuite rehausser les couleurs, progressivement, afin de s’approcher au maximum de l’effet visuel recherché.

3. La séance se termine par les finitions, avec un haut niveau de détail, pour obtenir un résultat parfait du point de vue de la densité et du dessin des contours.

Votre diagnostic capillaire en ligne.
Obtenez une évaluation gratuite & personnalisée !

Votre diagnostic capillaire en ligne.
Obtenez une évaluation gratuite & personnalisée ! 

Chaque patient est unique et notre diagnostic est donc élaboré au cas par cas.
Vous souhaitez une évaluation ? C’est simple. Il vous suffit de remplir ce formulaire.

    • 1

      Vos Informations

    • 2

      Votre projet capillaire

    • 3

      Vos photos

    1/3

    Vos Informations

    Votre date de naissance ?

    Comment nous avez-vous connu ?

    Que souhaiteriez-vous obtenir d'une greffe de cheveux ?

    Merci de nous fournir 4 photos prises en lumière extérieure, non électrique, vos cheveux ne devant être ni rasés ni mouillés.

    FAQ autour de la micropigmentation

    Après la première séance, vous pourrez imaginer le rendu final bien que la peau soit légèrement rouge. Vous serez à la fois satisfait du rendu et impatient de revenir nous voir !

    Suite à la seconde séance, les résultats sont plus définis, votre peau s’étant habituée à recevoir les pigments.

    Une troisième séance est nécessaire pour parfaire le résultat définitif.

    Non ! En général, la séance de micropigmentation du cuir chevelu n’est pas douloureuse, il s’agit davantage d’un inconfort. Néanmoins, cela dépend de la sensibilité de chacun(e) et de la zone traitée, la peau du haut du crâne étant souvent plus fine qu’à l’arrière.

    Toutefois, l’expérience de nos patients peut vous rassurer : certains s’étonnent de ne pas avoir mal du tout, et assurent que la sensation n’a rien à voir avec la douleur du tatouage ! En effet, il ne s’agit pas de pénétrer à la même profondeur de la peau, puisque la micropigmentation n’est pas définitive. Il n’y a donc pas de risques de saignements, sauf dans de rares cas.

    • 3 jours avant la séance : il est recommandé de bien hydrater la zone afin d’assouplir la peau et pour permettre au pigment une meilleure tenue. Cette hydratation permettra également d’atténuer la douleur.
    • le matin de la séance : veiller à se laver le cuir chevelu. Si ce n’est pas possible le matin, effectuer cela le soir qui précède la séance.

    Quelques rougeurs peuvent apparaître directement après la séance ou des courbatures dans la nuque. Pas de panique : ils s’estompent sous 1 ou 2 jours et ne sont souvent pas détectables. Une crème hydratante peut être préconisée pour apaiser le cuir chevelu. Mais dans tous les cas, vous pouvez retourner au travail sans craindre que l’on remarque quoi que ce soit. Aucune éviction sociale n’est nécessaire.

    Ne vous lavez pas les cheveux pendant les 3 jours qui suivent. Ensuite, vous pourrez laver votre cuir chevelu avec un shampoing à pH neutre, sans alcool, ni paraben, un shampoing pour bébé convient également. Appliquez une crème hydratante réparatrice après le shampoing une fois la peau bien séchée, tous les jours jusqu’au prochain rendez-vous. Une fois l’ensemble des séances de dermopigmentation réalisé, vous pouvez reprendre une routine de lavage habituelle.

    Évitez de faire du sport, de vous baigner dans la mer ou dans la piscine pendant une semaine. Et enfin, évitez le soleil, le hammam et le sauna pendant 15 jours. Autre conseil : n’appliquez pas de gel ou de laque la semaine qui suit la séance. Le résultat n’en sera que plus beau !

    Cette méthode nécessite un savoir-faire spécifique à l’art de la micropigmentation et la maîtrise d’outils de haute précision. Celui qui la pratique est un professionnel de la restauration capillaire et non un tatoueur. C’est lui qui va choisir les pigments selon la nature de votre peau, et qui va effectuer un dessin capillaire le plus réaliste possible en fonction de vos besoins. Naturels, les pigments n’ont aucun risque de virer. Aussi, la micropigmentation n’est pas définitive, ce qui la différencie encore une fois du tatouage.

    La pigmentation dure en général entre 2 à 5 ans avant que la pigmentation ne commence à s’éclaircir, une simple séance de rehaussement est alors nécessaire. Cela peut être l’occasion idéale pour ajuster et mettre à jour le look du patient. Son mode de vie, son exposition ou non au soleil et la qualité de sa peau ont un impact sur la tenue des pigments.

    Les patients très blonds ou roux peuvent bénéficier d’un traitement de dermopigmentation du cuir chevelu uniquement s’ils décident de garder en permanence un look « rasé de près ». En effet, le rendu plus clair des pigments ne se fondra pas suffisamment bien sur cheveux longs. C’est pourquoi nous déconseillons la dermopigmentation sur cheveux longs blonds, roux ou très clairs.

    Vous souhaitez en savoir plus sur la micropigmentation du cuir chevelu ?

    Un expert DHI reviendra vers vous avec un diagnostic gratuit
    et personnalisé pour faire le point sur vos besoins.

    Open chat