Traitements médicamenteux

Les médicaments, shampoings et compléments alimentaires anti-chute de cheveux

Quels sont les médicaments anti-chute de cheveux ?

Le Finastéride, ou Propecia, le médicament qui agit sur la cause de la calvitie

Le Finastéride, commercialisé sous le nom de Propecia, est un médicament anti-chute de cheveux dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. À prendre par voie orale en comprimé de 1mg par jour, il agit directement sur les hormones masculines. En limitant la conversion de la testostérone en DiHydroTestostérone, responsable de la chute de cheveux, le Finastéride combat la calvitie à la racine et stimule aussi la repousse des cheveux.

Le Finastéride est surtout recommandé en cas de calvitie naissante ou légère, pour les hommes disposant encore d’une réserve de cheveux relativement importante. Il peut être pris en complément d’une greffe de cheveux DHI, notamment dans les formes de calvitie (alopécie androgénétique) avancées, afin de renforcer les greffons et préserver les follicules pileux environnant les zones de greffe capillaire.

Les résultats du Finastéride sont visibles à partir de 3 à 6 mois, à condition de suivre le traitement avec assiduité. Au bout de 5 ans de traitement médicamenteux au Finastéride, un arrêt de la chute des cheveux est constaté chez 90 % des patients et une meilleure repousse dans 65 % des cas. Délivré uniquement sur ordonnance, le Finastéride doit faire l’objet d’un suivi par un médecin afin d’évaluer l’évolution du traitement.

La régularité et la continuité dans la prise de Finastéride sont capitales, car dès l’arrêt du traitement, la chute de cheveux reprend son cours. Attention également aux effets secondaires du Finastéride, ou Propécia, dont le principe actif peut entraîner une baisse de la libido, une impuissance et une baisse du moral, voire des tendances dépressives.

Le Minoxidil, le médicament qui active la repousse de cheveux sains

Le Minoxidil est l’un des médicaments les plus reconnus pour son action bénéfique sur la santé des cheveux des hommes et femmes atteints d’alopécie. À utiliser en application locale sur la zone dégarnie, sous forme de liquide ou de mousse, le Minoxidil est un vasodilatateur (dilate les vaisseaux sanguins) particulièrement efficace pour stimuler la repousse de cheveux sains. Plus précisément, le Minoxidil favorise la chute des cheveux en fin de vie, en phase télogène, et engendre la pousse de nouveaux cheveux sains, en phase anagène.

Pour autant, le Minoxidil n’agit pas directement sur les causes de la calvitie et n’est efficace que dans des cas relativement légers de calvitie. Lorsque la calvitie masculine ou féminine est très avancée, une greffe de cheveux DHI est plutôt recommandée pour regarnir les zones complètement glabres du cuir chevelu. Un traitement médicamenteux au Minoxidil peut alors être prescrit en complément d’une greffe capillaire, afin de renforcer la chevelure existante dans son ensemble, y compris les greffons.

1 à 2 applications locales quotidiennes de Minoxidil sur les parties dégarnies sont recommandées, par un massage très léger, en utilisant la solution concentrée à 5 % pour les hommes et à 2 % pour les femmes. Les résultats d’un traitement capillaire au Minoxidil se traduisent tout d’abord par la chute des cheveux en fin de cycle au bout de quelques semaines : il ne faut donc pas s’en effrayer, car cette accélération initiale de la perte des cheveux fait partie du processus enclenché par le Minoxidil pour activer la repousse.

Les résultats bénéfiques du Minoxidil sont visibles à partir de 4 à 5 mois de traitement. Les nouveaux cheveux ayant poussé sont sains. Au bout de 6 mois à 1 an, la chute de cheveux est largement atténuée chez 1 patient sur 3. En revanche, l’efficacité du Minoxidil stagne ou diminue après 2 ans de traitement. Ses effets secondaires peuvent se manifester par une irritation locale.

Puisqu’ils agissent de manière complémentaire, le Minoxidil et le Finastéride (ou Propécia) peuvent être associés dans le cadre d’un traitement médicamenteux simultanément efficace contre la chute de cheveux et pour la repousse. Surtout, ils peuvent être associés à une greffe de cheveux DHI et au traitement MésoLed capillaire que vous proposent la Maison Lutétia à Paris.

Le traitement hormonal féminin anti-chute de cheveux

En cas d’alopécie androgénique chez la femme, un traitement à la Spironolactone, commercialisée sous le nom d’Aldactone, peut être prescrit par le médecin. La Spironolactone agit sur les hormones androgènes responsables de la chute de cheveux et permet donc de la combattre en amont.

D’autre part, certaines pilules contraceptives peuvent agir en tant que traitement hormonal féminin contre la chute de cheveux. Plus précisément, les pilules composées de norgestimate ou de désogestrel ont un effet antiandrogène permettant de préserver la chevelure.

Quels sont les compléments alimentaires anti-chute de cheveux ?

Plusieurs types de compléments alimentaires sont recommandés pour lutter contre la chute de cheveux et conserver une chevelure en bonne santé. Riche en vitamine B, essentielle pour la production de kératine et le bon développement des cheveux, la levure de bière est un complément alimentaire à prendre au quotidien. L’huile de pépins de courge est aussi bénéfique pour son action régulatrice sur la production de sébum.

Certains compléments alimentaires contenant les nutriments essentiels au bon développement des cheveux sont accessibles en parapharmacie et en phytothérapie. La gelée royale, le pollen, le maca et la spiruline en font partie. Les premiers résultats sur la chevelure sont souvent visibles à partir de 3 mois de prise quotidienne.

L’apport en calcium, magnésium, fer, zinc, acides aminés et sels minéraux des compléments alimentaires anti-chute de cheveux est idéal en supplément des shampoings et autres types de soins capillaires, ou en parallèle d’une greffe de cheveux DHI à Paris, au sein de la Maison Lutétia. Bien entendu, au-delà des compléments alimentaires, une alimentation saine, variée et équilibrée est le meilleur moyen de fournir au cuir chevelu et aux cheveux tout ce dont ils ont besoin pour s’épanouir.

Quels shampoings, lotions et sérums capillaires utiliser contre la chute de cheveux ?

De nombreux shampoings, après-shampoings, lotions et sérums anti-chute de cheveux sont vendus en parapharmacie. Sans empêcher la calvitie d’opérer, les shampoings à la kératine ou à la quinine ont toutefois une action bénéfique sur la santé des cheveux, ainsi que ceux proposant les vitamines (notamment la vitamine B) et sels minéraux essentiels à la santé capillaire.

En nourrissant le cuir chevelu, les bulbes et les follicules pileux, les shampoings anti-chute de cheveux revitalisent et fortifient le patrimoine capillaire dégradé. Les lotions capillaires et les sérums anti-calvitie, plus concentrés en principes actifs que les shampoings, fonctionnent de la même manière, mais produisent des résultats plus rapides et concluants. Il est recommandé d’appliquer les lotions et sérums capillaires localement, par un léger massage du cuir chevelu.

Pour les shampoings et après-shampoings comme pour les lotions et sérums, une utilisation modérée et espacée de plusieurs jours entre chaque application est recommandée, afin de ne pas traumatiser les cheveux et de leur laisser le temps de se revitaliser naturellement. Par exemple, un shampoing doux peut être utilisé alternativement, entre deux applications de lotions, sérums, ou shampoings spécialisés contre la chute de cheveux.

En définitive, il ne faut surtout pas considérer les shampoings, lotions et sérums capillaires comme le remède miracle à la calvitie, mais tout comme les traitements médicamenteux, leur action régénératrice peut parfaitement s’inscrire en complément d’implants capillaires avec la méthode DHI ou d’un traitement MésoLed à la clinique Lutétia à Paris.

Nos patients témoignent

Vous souhaitez en savoir plus sur les traitements médicamenteux ?

Un expert DHI reviendra vers vous avec un diagnostic gratuit
et personnalisé pour faire le point sur vos besoins.

Nos traitements

Cette technique médicale est conseillée en cas de calvitie légère. Elle permet de stimuler les cellules souches du follicule pileux et de ralentir la chute des cheveux.

Il combine les vertus de la mésothérapie et de la luminothérapie pour redonner vie à une chevelure affaiblie. Ce traitement est également recommandé en complément d’une greffe de cheveux DHI.

Cette méthode permet d’harmoniser l’implantation capillaire en masquant les zones dégarnies ou clairsemées, et ce, par simple dermopigmentation du cuir chevelu.

Le regard est un atout de séduction qu’il est possible de sublimer en redessinant l’arcade sourcilière grâce à l’expertise DHI.

Open chat