Question-réponse DHI

Découvrez dans notre FAQ, les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant la technique de greffe de cheveux DHI et l’alopécie.

FAQ Collagène Booster

  • Les résultats du Collagène Booster sont-ils définitifs ?

    Ils sont durables si vous adoptez une hygiène de vie adaptée (évitez de fumer, de consommer trop d’alcool etc.) Pour pérenniser les résultats, des séances d’entretien sont préconisées.

  • Le traitement Collagène Booster est-il douloureux ?

    Non, le Collagène Booster émet une chaleur douce qui rend la séance confortable.

  • FAQ BodyLift

  • Les résultats du BodyLift sont-ils définitifs ?

    Ils sont durables si vous adoptez une hygiène de vie saine avec une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière. Pour pérenniser les résultats, des séances d’entretien sont préconisées.

  • Le traitement BodyLift est-il douloureux ?

    Non, le CoolWaves et le Body RF chauffent la peau tout en préservant l’épiderme, rendant les séances confortables.

  • FAQ Body RF

  • Le traitement Body RF est-il douloureux ?

    Non, le Body RF chauffe la peau en douceur et en préservant l’épiderme, ce qui rend les séances confortables.

  • Les résultats du Body RF sont-ils définitifs ?

    Ils sont durables si vous adoptez une hygiène de vie adaptée avec une alimentation saine et une activité sportive. Pour pérenniser les résultats, des séances d’entretien sont conseillées.

  • Le traitement Body RF est-il douloureux ?

    Non, le Body RF chauffe la peau en douceur et en préservant l’épiderme, ce qui rend les séances confortables.

  • Les résultats du Body RF sont-ils définitifs ?

    Ils sont durables si vous adoptez une hygiène de vie adaptée avec une alimentation saine et une activité sportive. Pour pérenniser les résultats, des séances d’entretien sont conseillées.

  • FAQ Comblement rides

  • Existe-t-il des produits à base d'acide hyaluronique pour prévenir les rides ?

    Il existe des soins, crèmes, sérums et masque contenant de l’acide hyaluronique. Ceux-ci réhydratent et repulpent la peau de façon éphémère, la molécule peinant à pénétrer à l’intérieur de la peau. Une injection d’acide hyaluronique sous-cutanée est plus efficace pour repulper et hydrater l’épiderme.

  • Quelle différence entre faire des injections d'acide hyaluronique chez soi ou dans un centre esthétique ?

    Nous ne conseillons pas de réaliser des injections d’acide hyaluronique chez soi, cette intervention nécessitant les connaissances et l’expérience d’un médecin.

  • Comblement des rides et récupération du volume, quelles zones peuvent être traitées ?

    Toutes les zones du visage peuvent être traitées, en alternant injections superficielles et profondes.

  • Quelles rides peuvent être comblées ?

    Toutes les rides peuvent être comblées, des rides du sillon nasogénien à la ride du lion en passant par les plis d’amertume.

  • Comment se préparer à une séance de comblement des sillons ?

    Aucune préparation particulière n’est nécessaire. Il est cependant préférable d’éviter les boissons alcoolisées et de ne pas vous exposer au soleil la veille et le jour de la séance.

  • FAQ disparaître les cernes

  • Pourquoi utiliser l'acide hyaluronique en traitement des cernes ?

    L’acide hyaluronique est la molécule idéale pour combler les rides, car elle est naturellement présente dans la peau. Très hydratante, elle repulpe l’épiderme et offre un effet défatigant réjuvénateur.

  • Quelle différence entre nos soins et la chirurgie des paupières ?

    Une injection d’acide hyaluronique est non-invasive et ne demande pas d’éviction sociale contrairement à une chirurgie des paupières, qui induit une anesthésie générale, avec des oedèmes importants. Les résultats d’un traitement par acide hyaluronique sont naturels, subtils et respectent vos traits.

  • FAQ endospheres

  • Combien de temps pour voir les résultats de l’Endosphères Therapy ?

    Les effets sont immédiats, et doivent être entretenus à hauteur de 2 séances par semaine, sur un protocole de six semaines.

  • L’Endosphères Therapy est-elle efficace contre la cellulite ?

    Particulièrement. L’Endosphères Therapy est une version beaucoup plus puissante du massage palper-rouler pour faire disparaître les amas graisseux à l’origine de la peau d’orange. Les résultats sont visibles dès la première séance.

  • L’Endosphères Therapy est-elle conseillée aux sportifs ?

    Oui, l’Endosphères aide à la récupération des sportifs, apaise les douleurs, les courbatures et draine les toxines. Idéal pour accompagner un entraînement régulier. Mais la thérapie est également conseillée à ceux qui ne pratiquent pas de sport, pour raffermir et dynamiser le corps !

  • Quels sont les effets de l’Endosphères Therapy sur le visage ?

    Au fil des séances, la texture de la peau s’améliore : elle devient plus élastique, grâce au drainage lymphatique et à la stimulation de l’élastine, du collagène et de l’acide hyaluronique. Les rides s’estompent et le visage s’illumine !

  • FAQ Greffe de sourcils

  • Est-ce que les nouveaux poils demandent un entretien ou soin en particulier ?

    Oui, il faut les couper régulièrement aux ciseaux dès les premiers mois suivant la repousse. Il est également recommandé d’appliquer un gel coiffant pendant 2 ans, jusqu’à ce que le poil se comporte comme un cheveu.

  • Y-a-t-il une préparation à faire avant intervention ?
    • 10 jours avant l’intervention : Éliminez les prises de compléments alimentaires et de vitamines (surtout E).
    • 5 jours avant l’intervention : Ne prenez pas d’aspirine (acide salicylique), d’A.I.N.S (Ibuprofène) ou autres anticoagulants.
    • 48 heures avant l’intervention : Évitez la prise d’alcool.
    • Le matin de l’intervention : Veillez à laver votre corps et votre cuir chevelu à la Bétadine Scrub (disponible sans ordonnance en pharmacie). Si ce n’est pas possible le matin, faites-le le soir qui précède la session. Prenez un petit déjeuner normal, évitez simplement les excitants comme le café ou le jus d’orange. Venez avec des vêtements confortables qui ne s’enfilent pas par la tête : par exemple, une chemise à boutons.
  • Aurais-je un pansement après intervention ?

    Non ! Aucun pansement n’est posé lorsqu’une ligne de rasage est réalisée. Les sourcils sont également laissés à l’air libre.

  • FAQ Traitements capillaires

  • Après une greffe capillaire, est-ce que les cheveux continuent à tomber ?

    Les cheveux greffés adoptent un cycle de vie similaire à celui de vos autres cheveux. Ils tombent et repoussent naturellement. Les cheveux natifs quant à eux (ceux n’ayant pas été traités lors de l’intervention) continueront de tomber au fur et à mesure que votre calvitie évolue. Il sera alors possible d’envisager une deuxième, voire une troisième greffe de cheveux pour camoufler ces nouvelles zones clairsemées.

  • Quels sont les bons gestes pour éviter de perdre ses cheveux ?

    Voici quelques conseils pour limiter la perte de cheveux :

    • Utilisez des produits capillaires adaptés : shampoings doux, lotions régénérantes, masques nutritifs…
    • Adoptez une bonne hygiène de vie : avoir une alimentation saine et équilibrée, réduire ou arrêter le tabac, limiter la consommation d’alcool, suivre une activité physique régulière, limiter le stress…, autant d’éléments qui contribuent à la santé du cheveu.
    • Suivez une routine capillaire adaptée : espacez les shampoings et privilégiez une eau tiède, brossez et séchez votre chevelure avec délicatesse, évitez les coiffures trop serrées ou trop tirées et utilisez des produits doux (sans silicone et sulfates).

    Si la perte de cheveux devient abondante, et ce, sur une longue période, n’attendez pas pour consulter un médecin. Il saura vous conseiller et vous proposer les traitements capillaires adéquats.

  • Est-ce génétique ?

    La calvitie serait en partie héréditaire, plusieurs gènes étant responsables de l’alopécie androgénétique. Chez l’homme, dans 80 % des cas, un facteur d’hérédité expliquerait la calvitie. En approfondissant nos connaissances sur les origines de l’alopécie, de nouveaux traitements pourraient voir le jour.

  • Y a-t-il plus de risque si on a les cheveux fins ?

    Non, avoir des cheveux fins ou épais ne semble pas avoir d’impact sur l’alopécie. En revanche, l’affinement des cheveux, surtout chez la femme, peut être un signe avant-coureur de calvitie.

  • Le massage du cuir chevelu, est-ce bon ou pas ?

    Oui, effectuer régulièrement un massage du cuir chevelu, en plus de vous détendre, permet d’activer la circulation sanguine, de fortifier la chevelure et de stimuler la pousse de cheveux. Attention toutefois : il s’agit de masser le cuir chevelu en douceur, et non de le frictionner.

  • Est-ce que brosser ses cheveux tous les matins accentue la chute ?

    Le brossage permet de démêler la chevelure et de la débarrasser des cheveux morts. Il n’est donc pas déconseillé de brosser vos cheveux tous les matins. Attention, un brossage trop fréquent et trop vigoureux peut en revanche accélérer la perte de cheveux.

  • Y a-t-il des contre-indications à la greffe capillaire ?

    Il n’existe pas de contre-indication à la greffe capillaire. Toutefois, une attention particulière doit être de mise notamment pour les patients diabétiques ou sujets à de l’hypertension artérielle. C’est aux médecins experts de la Maison Lutétia d’en décider.

  • FAQ Micropigmentation du cuir chevelu

  • Quelles sont les précautions à prendre avant une micropigmentation ?
    • 3 jours avant la séance : il est recommandé de bien hydrater la zone afin d’assouplir la peau et pour permettre au pigment une meilleure tenue. Cette hydratation permettra également d’atténuer la douleur.
    • le matin de la séance : veiller à se laver le cuir chevelu. Si ce n’est pas possible le matin, effectuer cela le soir qui précède la séance.
  • Combien de temps dure une pigmentation ?

    La pigmentation dure en général entre 2 à 5 ans avant que la pigmentation ne commence à s’éclaircir, une simple séance de rehaussement est alors nécessaire. Cela peut être l’occasion idéale pour ajuster et mettre à jour le look du patient. Son mode de vie, son exposition ou non au soleil et la qualité de sa peau ont un impact sur la tenue des pigments.

  • La micropigmentation équivaut-elle à un tatouage du cuir chevelu ?

    Cette méthode nécessite un savoir-faire spécifique à l’art de la micropigmentation et la maîtrise d’outils de haute précision. Celui qui la pratique est un professionnel de la restauration capillaire et non un tatoueur. C’est lui qui va choisir les pigments selon la nature de votre peau, et qui va effectuer un dessin capillaire le plus réaliste possible en fonction de vos besoins. Naturels, les pigments n’ont aucun risque de virer. Aussi, la micropigmentation n’est pas définitive, ce qui la différencie encore une fois du tatouage.

  • Comment favoriser la bonne cicatrisation de la micropigmentation ?

    Ne vous lavez pas les cheveux pendant les 3 jours qui suivent. Ensuite, vous pourrez laver votre cuir chevelu avec un shampoing à pH neutre, sans alcool, ni paraben, un shampoing pour bébé convient également. Appliquez une crème hydratante réparatrice après le shampoing une fois la peau bien séchée, tous les jours jusqu’au prochain rendez-vous. Une fois l’ensemble des séances de dermopigmentation réalisé, vous pouvez reprendre une routine de lavage habituelle.

    Évitez de faire du sport, de vous baigner dans la mer ou dans la piscine pendant une semaine. Et enfin, évitez le soleil, le hammam et le sauna pendant 15 jours. Autre conseil : n’appliquez pas de gel ou de laque la semaine qui suit la séance. Le résultat n’en sera que plus beau !

  • Quels sont les effets secondaires d’une micropigmentation ?

    Quelques rougeurs peuvent apparaître directement après la séance ou des courbatures dans la nuque. Pas de panique : ils s’estompent sous 1 ou 2 jours et ne sont souvent pas détectables. Une crème hydratante peut être préconisée pour apaiser le cuir chevelu. Mais dans tous les cas, vous pouvez retourner au travail sans craindre que l’on remarque quoi que ce soit. Aucune éviction sociale n’est nécessaire.

  • Les blonds et roux peuvent-ils bénéficier d’un traitement de dermopigmentation ?

    Les patients très blonds ou roux peuvent bénéficier d’un traitement de dermopigmentation du cuir chevelu uniquement s’ils décident de garder en permanence un look « rasé de près ». En effet, le rendu plus clair des pigments ne se fondra pas suffisamment bien sur cheveux longs. C’est pourquoi nous déconseillons la dermopigmentation sur cheveux longs blonds, roux ou très clairs.

  • Une séance de micropigmentation, est-ce douloureux ?

    Non ! En général, la séance de micropigmentation du cuir chevelu n’est pas douloureuse, il s’agit davantage d’un inconfort. Néanmoins, cela dépend de la sensibilité de chacun(e) et de la zone traitée, la peau du haut du crâne étant souvent plus fine qu’à l’arrière.

    Toutefois, l’expérience de nos patients peut vous rassurer : certains s’étonnent de ne pas avoir mal du tout, et assurent que la sensation n’a rien à voir avec la douleur du tatouage ! En effet, il ne s’agit pas de pénétrer à la même profondeur de la peau, puisque la micropigmentation n’est pas définitive. Il n’y a donc pas de risques de saignements, sauf dans de rares cas.

  • Les résultats sont-ils visibles immédiatement ?

    Après la première séance, vous pourrez imaginer le rendu final bien que la peau soit légèrement rouge. Vous serez à la fois satisfait du rendu et impatient de revenir nous voir !

    Suite à la seconde séance, les résultats sont plus définis, votre peau s’étant habituée à recevoir les pigments.

    Une troisième séance est nécessaire pour parfaire le résultat définitif.

  • FAQ Calvitie Homme

  • Comment stopper la chute de cheveux chez l’homme ?

    Différentes solutions capillaires sont commercialisées pour limiter ou arrêter la chute de cheveux chez l’homme. Un shampoing nutritif, une lotion revitalisante, des ampoules ou gélules anti chute de cheveux peuvent être utiles en complément, pour entretenir une chevelure abîmée, stimuler un cuir chevelu affaibli, renforcer des cheveux cassants. Cependant, ce type de soins capillaires secondaires est insuffisant pour stopper une chute de cheveux excessive et prolongée chez l’homme.

    Afin de soigner l’alopécie androgénique masculine, il est nécessaire de consulter un médecin spécialiste du cheveu et du système pileux, afin de mettre en place une solution adaptée et professionnelle.

    Indépendamment ou en marge d’un traitement capillaire pour homme, une bonne hygiène de vie, sans stress, ainsi qu’une alimentation saine, à base d’aliments riches en vitamine B, fer, zinc et magnésium, sont évidemment les conditions nécessaires à une bonne santé capillaire.

    Nos experts accueillent, conseillent et soignent les patients souffrant de calvitie masculine, au sein de la Maison Lutétia DHI à Paris. Nos médecins spécialistes proposent le traitement capillaire pour homme le plus approprié à chaque forme d’alopécie, afin d’arrêter la chute de cheveux, régénérer les zones dégarnies et activer le processus naturel de repousse.

  • À quel âge la calvitie masculine démarre-t-elle ?

    La calvitie de l’homme peut se manifester à tous les âges, à partir de l’adolescence pour les plus jeunes. À l’âge adulte, plus les années passent, plus un homme risque d’être atteint de calvitie. De 20 à 30 ans, l’alopécie androgénétique masculine touche déjà 1 homme sur 4. Chez les quarantenaires et les cinquantenaires, la tendance se confirme sérieusement, avec 1 homme sur 2 souffrant de calvitie.

  • Quelles sont les causes de ma calvitie masculine ?

    L’hérédité est la principale cause de calvitie chez l’homme, ou alopécie androgénétique masculine. Dans ce cas, les cellules du cuir chevelu, des follicules pileux et de la fibre capillaire développent une sensibilité aux hormones androgènes – les hormones masculines.

    Le stress, le tabac ou les carences alimentaires en vitamine B, fer, zinc, magnésium et acides aminés de la kératine, peuvent provoquer une chute de cheveux chez l’homme, comme un effluvium, ou une alopécie non héréditaire, mais pas une calvitie. D’autre part, un dérèglement hormonal est aussi un facteur d’influence sur la santé capillaire et peut provoquer une lourde perte de cheveux.

    Les autres formes d’alopécie chez l’homme peuvent être dues à un traitement en cours, comme la chimiothérapie, ou encore à des problèmes de peau, perturbant le cycle de vie de l’ensemble du système pilaire et de l’écosystème capillaire. Une chute de cheveux localisée peut enfin être causée par une cicatrice – alopécie cicatricielle, ainsi que par des cheveux trop tirés ou serrés – alopécie de traction.

  • Qu’est-ce que la calvitie chez l’homme ?

    Perdre ses cheveux en nombre limité est tout à fait normal et naturel pour un homme. En perdre de façon conséquente, à un rythme effréné de plus d’une centaine par jour, peut en revanche être un signe de calvitie masculine. De nombreux hommes sont ainsi touchés par une perte anormale et définitive de leur cheveux, ce qui peut être difficile à vivre.

    La chevelure d’un homme est un symbole de sa force, sa jeunesse, sa virilité, sa fierté masculine. Par conséquent, la calvitie occasionne bien souvent chez les hommes un complexe physique, une perte de confiance en soi, allant parfois jusqu’à un mal-être profond.

    Il existe différents types d’alopécie masculine, nom scientifique de la perte des cheveux. La plus fréquente chez l’homme est la calvitie, ou alopécie androgénétique héréditaire. Elle se traduit par une chute progressive des cheveux, entraînant d’abord une diminution du volume et de la densité de la chevelure dans certaines zones, de plus en plus clairsemées.

    La calvitie masculine se caractérise ensuite par un dégagement progressif de ces parties affaiblies du cuir chevelu, souvent au niveau des golfes temporaux et frontaux – au-dessus du front et des tempes, ou du vertex – en haut du crâne. Dans ces zones dégarnies, la phase de croissance des cheveux est raccourcie et accélérée, au point que les follicules pileux épuisent leur cycle de vie et que les cheveux ne repoussent plus.

    L’échelle de Norwood-Hamilton permet de classifier les différents stades d’évolution de la calvitie chez l’homme. En fin de processus d’alopécie androgénétique masculine, tous les cheveux de la partie supérieure du crâne sont définitivement tombés. La chevelure restante ne couvre plus que la partie basse de la nuque et des tempes. Heureusement, des traitements anti calvitie masculine existent pour les hommes qui en souffrent.

  • FAQ MésoLED capillaire

  • Que choisir entre PRP et mésothérapie ?

    Les deux traitements sont complémentaires, le PRP apportant, grâce au plasma prélevé dans une prise de sang, vos propres facteurs de croissance à la chevelure, et la MésoLED capillaire délivrant au cuir chevelu des nutriments essentiels à sa santé. Si vous craignez la prise de sang, préférez la MésoLED capillaire ! 😉

  • Quels sont les effets secondaires de la mésothérapie capillaire ?

    Dans de très rares cas, des rougeurs et légères irritations apparaissent pendant quelques heures. Vous pouvez reprendre vos activités et votre vie sociale dès la fin de la séance de MésoLED capillaire.

  • Quand voit-on les effets de la mésothérapie cheveux ?

    Un protocole de 6 séances, avec une session tous les 15 jours, est préconisé pour profiter des résultats densifiants et stimulants de la MésoLED capillaire.

  • FAQ le CoolWaves

  • Les résultats du CoolWaves sont-ils définitifs ?

    Le protocole préconisé est de 4 à 6 séances espacées de 3 à 4 semaines, les résultats étant visibles à partir de la 4ème séance. Pour pérenniser les résultats, une hygiène de vie saine est préconisée, avec une alimentation équilibrée et une pratique sportive régulière. Des séances d’entretien, ainsi qu’un protocole combiné sont également conseillés pour potentialiser vos résultats.

  • Le traitement CoolWaves est-il douloureux ?

    Non, la séance est rendue confortable grâce au système intelligent de refroidissement intégré aux pièces à main.

  • Quelle est la différence entre le CoolWaves et le Coolsculpting ?

    Le CoolWaves envoie des micro-ondes comparables à des vagues de chaleur sous la peau, tout en maintenant sa fraîcheur, afin de lutter contre le relâchement cutané et la cellulite grâce au bodycontouring. Le Coolsculpting, ou la cryolipolyse, dissout les amas graisseux par le froid, et permet de perdre quelques centimètres au niveau de la zone traitée.

  • FAQ Cryolipolyse

  • Quand apparaissent les résultats d’une séance de cryolipolyse ?

    Les premiers résultats d’un traitement par cryolipolyse commenceront à apparaître dans les 15 jours suivants votre séance. Dans les 3 mois restants vous constaterez les résultats définitifs et durables du traitement.

    N’attendez pas la saison du maillot de bain pour sculpter votre corps. La cryolipolyse médicale de la Maison Lutétia à Paris est une méthode d’amincissement non invasive, dont les résultats promettent de belles journées au soleil.

  • Est-ce une technique sure ?

    La machine que nous utilisons, développée et conçue pour la Maison Lutétia, dispose d’une technologie brevetée qui permet un refroidissement de l’intégralité de la cavité des applicateurs (les pièces à main qui traitent la ou les zones) de manière totalement homogène, ciblée et ultra sécurisée. Notre machine de cryolipolyse médicale est fabriquée sur-mesure pour Lutétia par le seul fabricant français reconnu de machines de cryolipolyse et elle est évidemment entièrement aux normes CE.

  • Est-ce que le traitement est douloureux ?

    Une séance de cryolipolyse médicale n’est pas douloureuse mais peut entrainer un léger inconfort au niveau de la zone traitée. Cependant, cet effet est transitoire et ne dure généralement que quelques heures.

    La cryolipolyse n’occasionne pas d’éviction sociale, vous pouvez parfaitement reprendre vos activités après votre séance.

  • Le résultat est-il le même pour tous les patients ?

    Les résultats dépendent de votre corpulence initiale. La cryolipolyse est particulièrement efficace sur les bourrelets récalcitrants et la graisse incrustée. En revanche, si vous avez une surcharge pondérale de plus de 15 kilos, il est recommandé de perdre du poids avant de commencer le protocole de cryolipolyse afin d’apprécier des résultats optimaux.

  • La cryolipolyse peut-elle éliminer la cellulite (peau d'orange) ?

    Ce traitement est idéal pour éliminer les cellules graisseuses et pour affiner la silhouette. Si vous souhaitez réduire l’apparence de la cellulite, et améliorer la qualité de votre peau, complétez avec un protocole de CoolWaves. La combinaison de ces deux traitements est préconisée pour aussi bien travailler sur la qualité de la peau que sur les capitons. 

  • FAQ épilation laser

  • Combien de temps dure la séance ?

    La durée de la séance varie en fonction du nombre et de la taille des zones à traiter. Comptez en moyenne 10 minutes pour une petite zone et 30 minutes pour une zone plus large.

  • Est-ce vraiment efficace ?

    Oui, l’épilation laser est très efficace, et ce sur tous les phototypes ! Les poils blonds à blancs ne peuvent toutefois pas être traités par le laser. En revanche, il est possible d’envisager la solution de l’épilation électrique.

  • Combien coûte un protocole d’épilation laser ?

    Les prix varient en fonction des zones à traiter, et commencent à 50 euros la séance. Nous vous conseillons néanmoins de réserver un package/forfait, les résultats s’appréciant à la suite d’un protocole d’épilation laser et non après une seule séance.

  • Est-ce que l’épilation laser fait mal ?

    Notre laser de dernière génération est équipé d’un système de refroidissement pour apaiser la zone traitée par le laser, afin de rendre la séance le plus confortable possible. Des picotements peuvent toutefois être ressentis, selon la sensibilité de chacun.

  • Les résultats de l’épilation laser sont-ils vraiment définitifs ?

    6 à 10 séances sont nécessaires pour éradiquer jusqu’à 98% des poils. Le résultat doit être ensuite entretenu en moyenne à hauteur d’une séance par an. C’est la raison pour laquelle nous qualifions l’épilation laser de “durable”.

  • L’épilation laser est-elle possible sur peau noire ?

    Tout à fait. Pour les peaux mates à noires, le laser Nd Yag est adapté, permettant d’épiler les peaux qui contiennent un taux de mélanine élevé de façon efficace et sans brûlure.

  • FAQ Bodysculpt

  • Est-il possible de faire plusieurs séances de BodySculpt dans la même journée ?

    Oui, il est possible de faire plusieurs séances de BodySculpt dans la même journée, mais seulement si c’est pour travailler différentes zones.

  • Le BodySculpt est-il adapté aux personnes qui ne font pas de sport ?

    Oui ! Si vous n’avez pas le temps de faire du sport, ou que vous n’en avez pas envie, le BodySculpt permet de galber la silhouette sans effort.

  • Le BodySculpt est-il adapté aux personnes sportives ?

    Oui, le BodySculpt est adapté aux personnes sportives, la machine disposant de différents niveaux de stimulation. Le traitement permet de maintenir un bon taux de masse musculaire, ce qui est idéal avant ou après une période de repos, mais aussi de travailler les muscles de façon plus intense avant une compétition, ou en complément d’un entraînement.

  • Les résultats obtenus par un protocole de BodySculpt sont-ils définitifs ?

    Le résultat obtenu après un protocole de stimulation par ondes électromagnétiques (BodySculpt) est durable mais pas définitif. Pour optimiser les résultats, une hygiène de vie saine est préconisée, avec une séance d’entretien de BodySculpt tous les 3 à 6 mois.

  • FAQ LaseMD Ultra

  • Le LaseMD Ultra est-il indiqué en cas de peau grasse ?

    Oui, le LaseMD Ultra traite les peaux grasses, en régulant la production de sébum et en atténuant les imperfections, comme les points noirs, l’acné et la brillance.

  • Le LaseMD Ultra est-il douloureux ?

    De légers picotements peuvent être ressentis selon la sensibilité de chacun, mais la séance est considérée comme confortable.

  • Le LaseMD Ultra traite-t-il les taches brunes ?

    Oui, le LaseMD Ultra atténue l’hyperpigmentation, les taches de soleil, le mélasma… Selon leur coloration, plusieurs séances sont nécessaires pour éclaircir les taches pigmentaires, aussi appelées taches de vieillesse.

  • FAQ Skin bloom

  • A quelle fréquence réaliser le Skin Bloom ?

    Quatre séances espacées de 2 semaines sont préconisées pour pérenniser l’éclat de votre peau.

  • Quand réaliser le Skin Bloom ?

    Réalisez le Skin Bloom le jour-même d’un événement important, par exemple entre midi et deux ! Si possible, ne lavez pas votre visage jusqu’au lendemain, et maquillez-vous directement pour profiter un maximum des effets sublimateurs.

  • FAQ détatouage au laser

  • Peut-on faire un détatouage pendant sa grossesse ?

    Non, la grossesse est une contre-indication au détatouage. Un peu de patience !

  • Peut-on faire un détatouage et exposer sa peau au soleil ?

    Avant de réaliser votre séance de détatouage, assurez-vous de ne pas exposer la zone à traiter dans les deux semaines qui la précèdent. Après la session, appliquez régulièrement une crème au SPF élevé pour protéger votre peau du soleil, le Laser Q-Switched étant photosensibilisant.

  • Le détatouage sans laser fonctionne-t-il ?

    De nombreuses techniques de détatouage pullulent sur Internet, dont le détatouage maison au sel, à l’acide lactique, au magic pen ou à la lumière pulsée. Nous ne pouvons pas vous conseiller ces méthodes, qui sont soit néfastes pour la peau, soit peu efficaces. Le Laser Q-Switched constitue la technique la plus sûre pour effectuer un détatouage.

  • Arrive-t-il que le détatouage ne marche pas ?

    Le détatouage fonctionne très bien sur la majorité des peaux et des couleurs de pigments. Il peut arriver que le protocole de détatouage soit long à cause d’une mauvaise qualité de l’encre, mais il suffit d’un peu de patience pour obtenir des résultats satisfaisants.

  • Est-ce que le détatouage fait mal ?

    Non, la séance de détatouage est rendue indolore grâce à l’anesthésie locale.

  • Le protocole de détatouage est-il rapide ?

    Cela dépend de la taille du tatouage, de la qualité de la peau et des pigments. Le protocole de détatouage s’étale sur 3 à 6 séances, espacées d’environ 1 mois.

  • Pourquoi faire un détatouage ?

    Il est possible d’avoir recours à un détatouage si vous éprouvez un regret, ou si la couleur des pigments a viré et que vous ne trouvez plus votre tattoo à votre goût. L’intervention est également possible sur le maquillage permanent, si vous êtes lassé(e) ou que vous avez envie de retrouver une peau naturelle.

  • Peut-on faire de l’hyperpigmentation après un détatouage ?

    Non, le Laser Q-Switched est efficace sur tous les phototypes de peau, sans aucun risque d’hyperpigmentation.

  • FAQ L’épilation électrique

  • L’épilation électrique fait-elle mal ?

    Des picotements peuvent être ressentis pendant la séance, selon la sensibilité de chacun.

  • L’électrolyse est-elle adaptée au visage ?

    Oui, l’épilation électrique par électrolyse permet de traiter les zones délicates, comme le duvet au niveau du visage (sourcils, moustache, barbe…).

  • Pourquoi ne pas raser les poils restants après le protocole d’épilation laser ?

    Il est déconseillé de raser vos poils restants parce que cela risquerait de stimuler la repousse ainsi que leur épaisseur.

  • Que choisir entre l’épilation laser et l’épilation électrique ?

    L’épilation électrique est un traitement de complément pour venir à bout du duvet résistant à l’épilation laser. Elle est également adaptée aux poils clairs et fins, que l’épilation laser ne peut pas éliminer.

  • FAQ décoloration du duvet

  • La décoloration au laser fait-elle mal ?

    Non, aussi bien pour le visage que pour le corps, la séance de décoloration n’est pas douloureuse.

  • Comment décolorer son duvet naturellement à la maison ?

    Nous vous déconseillons de réaliser une décoloration naturelle à la maison, à l’aide de bicarbonate de soude ou de citron, ceux-ci pouvant être irritants pour la peau, avec des résultats éphémères (quelques jours seulement).

  • FAQ SkinBoosters

  • Les SkinBoosters ont-ils une action sur les cernes ?

    L’acide hyaluronique, qu’il soit réticulé, faiblement réticulé, ou non-réticulé, n’a pas d’incidence sur la coloration des cernes.  Les SkinBoosters, légèrement réticulés, ont une action hydratante et tonifiante sur le contour de l’œil, ce qui signifie que l’apparence des cernes peut s’améliorer, mais pas être complètement atténuée. Pour dissimuler l’apparence des cernes, de l’acide hyaluronique réticulé peut être injecté de façon périphérique, afin de rééquilibrer les volumes cutanés.

  • Les SkinBoosters nécessitent-ils une anesthésie ?

    Non, le traitement de SkinBoosters n’est pas douloureux.

  • Que choisir entre un traitement de SkinBoosters des injections d’acide hyaluronique ?

    Les SkinBoosters permettent de prévenir les rides efficacement, et d’offrir un rebond naturel à la peau, grâce à l’acide hyaluronique faiblement réticulé qui le compose, tandis que l’acide hyaluronique réticulé corrige et restaure les volumes cutanés. Ces deux traitements sont donc complémentaires. Lors d’une consultation esthétique, le médecin expert détermine le plan de traitements adapté à vos besoins cutanés.

  • Que choisir entre un traitement de SkinBoosters et des injections de toxine botulique ?

    Les injections de SkinBoosters et de toxine botulique n’ont pas le même objectif : les premières repulpent la peau et la réhydratent en l’assouplissant, quand les deuxièmes lissent les rides en adoucissant les contractions musculaires. Aussi, la toxine botulique permet de traiter le premier tiers supérieur du visage, quand les Skinboosters sont délivrés sur l’ensemble du visage. Une combinaison de traitements peut toutefois être envisagée lors de la consultation esthétique.

  • FAQ Peelings du visage

  • Que faire si la peau ne pèle pas après le peeling ?

    Les réactions de la peau sont différentes en fonction de chacun. La desquamation est toujours effective, mais elle se voit plus ou moins selon le type de peau du patient.

    Pour atténuer l’apparence des taches brunes et les cicatrices d’acné, faut-il préférer le peeling ou le laser ?

    Lors d’une consultation esthétique, le médecin préconisera le traitement le plus adapté à votre peau, avec une combinaison de peeling et de laser si besoin !

  • Le peeling visage fait-il mal ?

    Non, le peeling n’est pas douloureux. Selon la sensibilité de votre peau, vous pouvez ressentir échauffements et tiraillements, qu’une crème réparatrice apaise aisément.

  • Quel peeling visage choisir ?

    Selon votre problématique cutanée, votre type de peau et vos attentes, le médecin expert déterminera un plan de traitements sur-mesure.

  • FAQ Carbon Laser Peel

  • Combien de temps durent les résultats ?

    Pour pérenniser les résultats, le protocole recommandé est de 3 à 6 séances espacées de 2 semaines. A vous la jolie peau lisse !

  • Comment préserver la netteté de votre peau ?

    Après la séance, la peau est visiblement lissée et un coup d’éclat immédiat est observé ! Les résultats s’améliorent les jours qui suivent la réalisation du traitement, le temps que la peau se régénère. Il est préférable de ne pas appliquer de produits cosmétiques jusqu’au lendemain du traitement, pour optimiser les résultats et favoriser une meilleure action. Seules une crème solaire et une crème hydratante sont de rigueur pour protéger et nourrir votre peau !

  • Le soin Carbon Laser Peel est-il fait pour vous ?

    Oui, si vous avez la peau mixte à grasse, sèche, sensible, que votre production de sébum a tendance à s’emballer, que votre peau présente des irrégularités, comme des boutons, des cicatrices, des pores dilatés, des taches pigmentaires, que vous avez envie de profiter d’un effet réjuvénateur global.

  • FAQ la microdermabrasion

  • La microdermabrasion à la maison, bonne ou mauvaise idée ?

    Nos experts ne préconisent pas la microdermabrasion dite “maison”, les outils n’étant souvent pas adaptés, et la peau nécessitant un nettoyage complet avant de procéder au traitement. Confiez plutôt votre peau à un dermatologue, à un institut de beauté, ou à une clinique de médecine esthétique comme la Maison Lutétia Paris.

  • Est-ce douloureux ?

    Non, la microdermabrasion n’est pas douloureuse. Elle est même confortable et plutôt reposante.

  • FAQ PlexR

  • Le PlexR traite-t-il les cicatrices ?

    A la Maison Lutétia, le PlexR est un traitement consacré à la beauté des paupières. Afin de diminuer l’apparence d’une cicatrice, un protocole de laser resurfaçant est préconisé.

  • Le PlexR traite-t-il les poches sous les yeux ?

    Non, le PlexR ne traite pas les poches sous les yeux. Il s’agit d’un traitement axé sur la réjuvénation des paupières, lissant les rides et les plis. Afin de dissimuler les poches sous les yeux, une injection d’acide hyaluronique périphérique est indiquée, afin de rééquilibrer les volumes cutanés.

  • Quelles différences entre le PlexR et la blépharoplastie chirurgicale ?

    Le PlexR est un traitement non-invasif qui s’apparente à une blépharoplastie sans chirurgie. Ce traitement doux est indiqué en cas de relâchement ou d’excès cutané modéré, afin d’ouvrir le regard et sublimer les paupières. Si celles-ci présentent un relâchement très important, une opération de chirurgie esthétique est plus adaptée. Un protocole de PlexR peut néanmoins être utile après une blépharoplastie chirurgicale, pour pérenniser l’effet réjuvénateur.

  • Quelles différences entre le PlexR et le SoftLift ?

    Le PlexR est une pièce à main électrique agit sur l’excès cutané, et lisse la peau en créant un phénomène de rétraction des tissus. De son côté, le SoftLift utilise la technologie des ultrasons focalisés HIFU pour raffermir la zone en stimulant la tonicité du muscle. Les deux traitements sont complémentaires pour potentialiser les résultats.

  • FAQ Soin Signature

  • Combien de temps durent les résultats ?

    Pour pérenniser les résultats du soin, il est recommandé d’effectuer un soin visage Signature by Lutétia au moins une fois par mois.

  • Comment préserver l’éclat de votre peau ?

    Après la séance, le grain de peau est affiné et le coup d’éclat est immédiat. Il est préférable de ne pas appliquer de produits cosmétiques jusqu’au lendemain du soin, pour favoriser une meilleure action des actifs.

  • Le soin Signature by Lutétia est-il fait pour vous ?

    Oui, si vous avez envie d’offrir à votre peau un soin relaxant sur-mesure. Ce traitement offre une microdermabrasion, une régénération cellulaire, une extraction de comédons, un coup d’éclat, et un boost d’énergie.

    En revanche, nous ne recommandons pas ce soin si vous êtes enceinte de moins de 3 mois ou que vous allaitez, si vous êtes allergique à l’acide hyaluronique ou à l’aspirine, si vous avez une maladie de peau, comme de l’eczéma ou du psioriasis

  • FAQ Soin Expert Cellulaire

  • Comment préserver l’oxygénation de votre peau ?

    Après la séance, la peau est lissée et le glow est immédiat. Si les résultats sont visibles juste après le soin, ils s’optimisent les jours qui suivent sa réalisation, le temps que la peau se régénère. Il est préférable de ne pas appliquer de maquillage jusqu’au lendemain du soin, pour favoriser une meilleure action des actifs.

  • Le soin Expert Cellulaire est-il fait pour vous ?

    Oui, si vous avez envie d’étancher la soif de votre peau en lui apportant un soin hydratant et purifiant. Ce traitement offre une microdermabrasion, une régénération cellulaire, une oxygénation profonde à l’épiderme et booste sa réjuvénation.

    En revanche, nous ne recommandons pas ce soin si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous êtes allergique à l’acide hyaluronique ou à l’aspirine, si vous avez une maladie de peau ou si votre peau est particulièrement sensible.

  • Combien de temps durent les résultats ?

    Pour garder une peau jeune, saine et lumineuse, il est recommandé d’effectuer un soin visage Expert Cellulaire au moins une fois par mois. Lors du soin, le praticien vous délivrera les meilleurs conseils pour adapter votre routine beauté à la maison selon les besoins de votre peau.

  • FAQ Laser resurfacant

  • A quelle fréquence réaliser les séances de laser resurfaçant ?

    Nos médecins experts recommandent de réaliser entre 3 à 6 séances pour le visage et 6 à 12 pour les vergetures, espacées de 4 à 6 semaines.

  • Le laser resurfaçant est-il adapté à tous les phototypes ?

    Notre laser resurfaçant permet de traiter les phototypes 1 à 3.

  • Qui peut avoir recours au laser resurfaçant ?

    Le laser resurfaçant s’adresse aussi bien à des jeunes adultes qu’à des patients plus matures, puisqu’il a une action sur la qualité de la peau, sur les pores, sur les cicatrices d’acné, sur les vergetures anciennes ou récentes, et enfin un effet réjuvénateur.

  • Y a-t-il des douleurs ?

    Il n’y a pas de douleur lors d’une séance de laser resurfaçant. L’intervention est indolore grâce à l’application d’une crème anesthésiante avant la séance. De légers picotements peuvent être ressentis si vous êtes sensible.

  • Combien de temps pour voir les résultats ?

    Les résultats s’apprécient dès la première séance, une fois le processus de cicatrisation cutanée et le renouvellement cellulaire aboutis.

  • Que faire après la séance de laser resurfaçant ?

    Aucune éviction sociale n’est à prévoir. Appliquez seulement une protection solaire sur la zone à traiter le temps de la cicatrisation.

  • Quelle crème ou sérum appliquer après le laser resurfaçant ?

    Une crème nourrissante et réparatrice avec une protection solaire élevée est préconisée.

  • Quelles sont les contre-indications au laser resurfaçant ?

    Les contre-indications au laser resurfaçant sont :

    • La grossesse
    • L’allaitement
    • Le bronzage
    • Une blessure ouverte ou infectée sur la zone traitée
    • Une maladie auto-immune
    • Un traitement photo-sensibilisant
    • Des cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques
  • FAQ Radiofréquence

  • Y a-t-il des douleurs ?

    Des vagues de chaleur ainsi que de légers picotements peuvent être ressentis. Ces sensations sont modérées par l’application d’une crème anesthésiante avant la séance.

  • Quelles sont les contre-indications à la radiofréquence à micro-aiguilles densifiante ?
    • Vous êtes enceinte ou vous allaitez
    • Vous avez du diabète
    • Vous avez de l’herpès
    • Votre capacité à cicatriser est lente ou difficile
    • Vous avez des lésions cancéreuses cutanées
    • Vous venez de réaliser une séance de Botox® ou d’acide hyaluronique (la radiofréquence risque de diluer les produits injectés)
  • Quelle crème ou sérum appliquer après la radiofréquence à micro-aiguilles densifiante ?

    Appliquez une crème ou un sérum nourrissant/apaisant/réparateur pour accompagner le processus de réparation cellulaire, ainsi qu’une protection solaire pour protéger votre peau.

  • Que faire après la séance de radiofréquence à micro-aiguilles densifiante ?

    Immédiatement après le traitement, une crème réparatrice avec un SPF est appliquée. La peau est légèrement rosée pendant quelques heures après l’intervention. Dans les semaines qui suivent le traitement, il est important de continuer à protéger sa peau de la luminosité, avec une protection solaire élevée.

  • Combien de temps pour voir les résultats ?

    Après la première séance démarre le processus de réparation cutanée, pendant lequel la qualité de la peau s’améliore. Les résultats s’optimisent au fil du protocole.

  • La radiofréquence à micro-aiguilles densifiante est-elle adaptée à tous les phototypes ?

    Oui, la radiofréquence à micro-aiguilles densifiante est adaptée à tous les phototypes.

  • A quelle fréquence réaliser les séances de radiofréquence à micro-aiguilles densifiante ?

    Un protocole de 3 séances est préconisé pour la réjuvénation et les cicatrices d’acné. Il est personnalisé en fonction des besoins pour les vergetures.

  • Qui peut avoir recours à la radiofréquence à micro-aiguilles densifiante ?

    Celles et ceux qui souhaitent retrouver une peau rebondie, souple et élastique, avec une amélioration au niveau de la texture cutanée et de l’apparence des imperfections. La radiofréquence à micro-aiguilles densifiante est aussi idéale pour atténuer les marques sur la peau, comme les rides, les cicatrices, les vergetures…

  • FAQ Microneedling

  • Que penser du microneedling maison ?

    Les instruments de microneedling maison, dits “dermaroller” ou “dermapen”, ne sont pas efficaces, la longueur des micro-aiguilles étant beaucoup plus courtes que celles dont sont équipées les pièces à main de la Maison Lutétia. Aussi, un tel traitement doit être réalisé par un praticien formé, pour ne pas agresser la peau, mais stimuler en douceur un processus de guérison.

  • Qui peut avoir recours au microneedling ?

    Toutes celles et ceux qui en ont assez de leur grise mine, des boutons et autres imperfections, comme des vergetures et des cicatrices d’acné. Les peaux plus matures peuvent aussi avoir recours au microneedling pour gommer les rides et retrouver une peau plus tonique.

  • A quelle fréquence réaliser les séances de microneedling ? Quel rythme de séances adopter ?

    Nos médecins experts recommandent de réaliser entre 3 à 6 séances pour le visage et 6 à 12 pour les vergetures, selon les recommandations de votre médecin.

  • Y a-t-il des douleurs ?

    La douleur est subjective ! Le microneedling reste indolore. Toutefois, il peut survenir des sensations de picotements durant le traitement et des tiraillements après l’intervention, comme après un coup de soleil.

  • Combien de temps pour voir les résultats ?

    24 heures après la séance, la peau paraît déjà plus nette et éclatante. Au fil des jours, la qualité de la peau change pour laisser place à une texture lisse, douce et rebondie. Les effets s’optimisent au fil des séances.

  • Le microneedling est-il adapté à tous les phototypes ?

    Le microneedling est adapté à tous les phototypes, mais il ne faut pas que la peau ait pris le soleil pendant les 2 semaines qui précèdent et qui suivent le traitement.

  • Que faire après la séance de microneedling ?

    Après votre séance, la peau présente des rougeurs : cela signifie que le traitement fonctionne. Il est déconseillé de toucher la zone traitée, de la laver, et de vous maquiller avant le lendemain matin, la peau ayant besoin de respirer pour commencer son processus de régénération.

  • Peut-on faire un microneedling si la peau présente des boutons ?

    Le microneedling peut être réalisé sur une peau acnéique, avec un effet assainissant sur la peau, résorbant les boutons et régulant la production de sébum. Ce traitement est idéal pour traiter l’acné légère.

  • Quelle crème ou sérum appliquer après le microneedling ?

    Il est recommandé d’appliquer uniquement une crème réparatrice ainsi qu’une protection solaire dans les jours qui suivent. Vous pouvez ensuite reprendre votre routine classique une fois que la peau ne présente plus aucune rougeur. Le praticien vous délivre les meilleurs conseils beauté, adaptés à votre type de peau.

  • Quelles sont les contre-indications au microneedling ?

    Nos médecins experts déconseillent le microneedling en cas de grossesse, de blessure ouverte, de maladie auto-immune ou d’arythmie. Ils le déconseillent également sur peau bronzée.

  • FAQ MésoLift LED

  • Peut-on combiner une mésothérapie avec un microneedling ?

    Lors de la consultation esthétique qui précède le traitement de MésoLift LED, le médecin détermine avec vous un plan de traitements sur-mesure. Si elle est indiquée, la combinaison avec le microneedling est tout à fait possible.

  • Qui peut suivre un protocole de Mésolift LED ?

    A tout âge, le MésoLift LED s’adapte aux besoins de la peau, avec une action anti-imperfections et sébo-régulatrice sur les peaux jeunes, un boost revitalisant qui protège les peaux fragilisées par les agressions extérieures, et un rajeunissement facial sur les peaux matures.

  • Que contient une injection de MésoLift visage ?

    La solution de MésoLift est un cocktail revitalisant et biostimulant d’acide hyaluronique et un complexe multivitaminé, avec de l’acide ascorbique, rétinol, thiamine, pyridoxine et du tocophérol (vitamine E), soit des nutriments et des antioxydants essentiels à la qualité de la peau.

  • FAQ autour des fils tenseurs

  • Les fils tenseurs ont-ils un effet sur les cernes ?

    La pose de fils tenseurs au niveau du haut du visage ouvre le regard, lifte les sourcils et retend les paupières. Elle peut avoir un effet sur la diminution de l’apparence des poches, mais pour ce qui est des cernes creux, il vaut mieux les combler à l’aide d’une injection d’acide hyaluronique.

  • Qui peut avoir recours aux fils tenseurs ?

    Il n’y a pas d’âge pour avoir recours aux fils tenseurs : le vieillissement cutané évolue au rythme de chacun et les besoins esthétiques peuvent être ressentis à différentes périodes de la vie. Ils sont idéals pour les patients qui souhaitent retrouver un visage dynamique, lifter leur peau et faire ressortir leurs atouts avec un effet contouring. Il ne faut cependant pas présenter un affaissement trop important, les fils tenseurs corrigeant les relâchements modérés.

  • Combien de fils tenseurs pour retendre la peau ?

    Cela dépend de la zone à traiter et de l’importance du relâchement cutané. Plusieurs fils tenseurs sont nécessaires pour redresser la queue du sourcil, ainsi que pour lifter les bajoues. Aussi, le médecin choisit des fils plus ou moins longs en fonction de la zone.

  • A partir de quand peut-on reprendre le sport ?

    Évitez toute activité sportive pendant 24 heures, et le sport de contact pendant 3 semaines.

  • Combien de temps durent les fils tenseurs ?

    La mise en tension des tissus cutanés dure jusqu’à 6 mois, et le raffermissement induit par la production de collagène jusqu’à 24 mois. Les fils tenseurs se résorbent complètement au bout de 24 mois.

  • Combien de temps pour voir les résultats ?

    Après l’intervention, la peau est visiblement retendue. Les effets des fils tenseurs s’optimisent dans les jours qui suivent, en même temps que les traces de l’intervention (petits plis) disparaissent.

  • Y a-t-il des douleurs ?

    L’intervention est indolore grâce à l’injection d’anesthésie locale.

  • Existe-t-il des complications liées aux fils tenseurs ?

    Non, les fils tenseurs étant composés d’acide hyaluronique, une molécule naturellement présente dans la peau, ils ne présentent aucun risque de rejet. A la Maison Lutétia, les fils utilisés sont naturellement résorbables par l’organisme.

  • Quelles sont les contre-indications aux fils tenseurs ?

    Vous ne pouvez pas avoir recours aux fils tenseurs si vous êtes atteint d’une maladie auto-immune, d’allergies, d’une infection, si vous vous êtes fait poser un produit de comblement permanent comme le silicone, et en cas de grossesse.

  • Peut-on s’exposer au soleil après une pose de fils tenseurs ?

    L’exposition au soleil et aux UV est déconseillée pendant les deux semaines qui suivent l’intervention.

  • Des précautions sont-elles à prendre ?

    La précaution majeure est de ne pas toucher la zone traitée ! Évitez également de vous rendre chez le dentiste et d’ouvrir grand la bouche. Le sauna et le hammam sont aussi proscrits pendant 10 jours, ainsi que toute exposition à des changements importants de températures.

  • Quelles sont les suites d’une pose de fils tenseurs ?

    Les deux jours qui suivent l’intervention, la peau peut être légèrement gonflée. Elle peut également présenter des plis au niveau des zones drapées.

  • Toxine Botulique

  • Combien de temps tient le Botox® dans les lèvres ?

    Ce n’est pas du Botox® mais de l’acide hyaluronique qui est injecté dans les lèvres pour un effet volumateur qui dure jusqu’à 18 mois. En revanche, la toxine botulique peut être injectée au coin des lèvres pour une action sur les plis d’amertume qui dure environ 6 mois.

  • Quelles sont les contre-indications ?
    • Vous êtes enceinte ou vous allaitez
    • Vous êtes allergique à l’un des composants du Botox(r)
    • Vous avez une infection sur la zone à traiter
    • Vous avez un trouble musculaire : myasthénie grave ou le syndrome d’Eaton Lambert
    • Vous suivez un traitement médicamenteux ayant une action sur la transmission neuromusculaire (agents curarisants, anticholinesterasiques ou aminosides)
  • Pourquoi avoir recours à la toxine botulique ?

    Il existe plusieurs raisons d’avoir recours à la toxine botulique : vous souhaitez lisser vos rides, lifter votre regard, défatiguer votre visage, contrôler le flux de votre respiration (hyperhidrose)…

  • Comment l'organisme absorbe la toxine botulique ?

    La toxine botulique se résorbe naturellement dans l’organisme, avec une élimination totale qui peut prendre 6 mois, sans aucun effet secondaire.

  • Son action esthétique

    Les injections locales à faible dose provoquent des paralysies musculaires ciblées

    pour atténuer les rides. L’injection de toxine botulique offre une réjuvénation du visage grâce au traitement des rides dynamiques, c’est-à-dire celles qui s’activent lorsque votre visage s’anime : la glabelle ou ride du lion, la patte d’oie, les rides frontales… Elle est également efficace sur les glandes sudoripares responsables de la transpiration.

  • Son action sur les muscles

    Le traitement au Botox® consiste en des injections faites directement dans les muscles pour les paralyser temporairement. La toxine botulique inhibe la libération de l’acétylcholine, ainsi les récepteurs des cellules musculaires n’entrent pas en contraction, ce qui permet de contrôler les nerfs moteurs et les muscles liés aux rides dexpression ! Plus précisément, la toxine botulique stoppe le passage des influx nerveux qui incitent les muscles à se contracter.

  • Hyaluronique

  • Les injections d’acide hyaluronique peuvent-elles être remboursées ?

    Non, elles ne sont pas prises en charge par la Sécurité Sociale.

  • Quels sont les autres domaines d’utilisation de l’acide hyaluronique ?

    On retrouve l’acide hyaluronique en ophtalmologie dans les gouttes et les solutions oculaires : il joue un rôle de substance lubrifiante afin d’hydrater la lentille. On retrouve également cette molécule dans les cosmétiques anti-âge (crèmes, sérums, gels, masques) et dans les soins pour les cheveux.

  • A quel résultat s’attendre ?

    Les injections d’acide hyaluronique sont sans danger, sans éviction sociale et ne laissent aucune cicatrice. Vous pourrez reprendre vos activités quotidiennes dans la foulée. A la Maison Lutétia, les injections réalisées sont naturelles et subliment vos atouts sans modifier le visage et en respectant vos traits. Les résultats sont visibles immédiatement après une séance d’injection, avec une optimisation évolutive sur un mois.

    Quelle différence entre chirurgie et médecine esthétique ? Contrairement à la chirurgie esthétique, la médecine esthétique est non-invasive et sans bistouri. Elle ne nécessite pas d’anesthésie générale, ni d’éviction sociale.

    Trouver un centre esthétique pour des injections : les experts de la Maison Lutétia vous accueillent au 6, rue ampère dans le 17ème arrondissement pour répondre à vos besoins esthétiques.

  • Y a-t-il des douleurs et des cicatrices ?

    Non ! L’injection d’acide hyaluronique est parfaitement indolore, grâce à l’utilisation de la canule. Très fine, la canule souple utilisée ne laisse aucune trace sur la peau, ni bleus ni cicatrices.

  • Combien de temps pour voir les résultats ?

    Ils sont visibles immédiatement ! Toutefois, pour apprécier le résultat final, il faut attendre quelques jours, le temps que l’acide hyaluronique se place sous la peau.

  • Combien de temps dure une injection d’acide hyaluronique ?

    Les produits utilisés assurent une tenue moyenne de 6 à 18 mois. Celle-ci varie en fonction du type de peau, des zones traitées, des quantités injectées et de la technique d’injection.

  • Combien de séances d’injections d’acide hyaluronique faut-il ?

    À la Maison Lutétia, les médecins sont adeptes des injections douces et progressives, préférant injecter graduellement pour obtenir un résultat naturel et durable. Doucement, l’acide hyaluronique prend place sous la peau. Une séance de contrôle est prévue dans les jours qui suivent pour admirer les résultats !

  • Qui peut avoir recours aux injections d’acide hyaluronique ?

    Il y a toujours une bonne raison de s’offrir une injection d’acide hyaluronique, quel que soit l’âge du patient ! Un patient jeune peut avoir envie de sublimer ses atouts, et de donner par exemple davantage de volume à sa bouche. Quant aux peaux plus matures, elles peuvent être redensifiées à l’aide d’injections, en restaurant les volumes perdus notamment au niveau des pommettes, ou en comblant des sillons ou encore des cernes marqués par le temps.

  • La luminotherapie

  • Quelles différences entre luminothérapie et photothérapie ?

    Il s’agit du même traitement qui utilise la lumière LED pour apporter énergie, apaisement au corps, à la peau et aux cheveux.

  • Comment la luminothérapie permet de "se sentir bien" ?

    La luminothérapie a une incidence sur les hormones et les neurotransmetteurs, notamment responsables de la qualité du sommeil et du bonheur ! Ainsi, quelques séances de photothérapie permettent de réguler l’humeur et booster votre sensation de bien-être.

  • Faut-il faire les séances à la maison ou en institut ?

    Nos experts déconseillent les séances de photothérapie dites “maison”, les machines vendues au grand public manquant de puissance et n’étant souvent pas de bonne qualité. Celles-ci peuvent également être équipées de lampes UV, néfastes pour la peau. Nous préconisons de réaliser les séances de luminothérapie seules ou en complément d’un traitement de médecine esthétique ou d’un soin adapté aux besoins de votre peau.

  • Soft-Lift

  • Combien coûte un lifting médical du visage ?

    Le SoftLift pratiqué à la Maison Lutétia est facturé par zones. Il vous faudra compter entre 700 et 1.700 euros par séance selon la zone traitée. Parmi les zones proposées, on retrouve les sourcils, les paupières supérieures et inférieures, les joues et pommettes, l’ovale du visage, le cou, l’ovale du visage + le cou et le décolleté.

    Les tarifs des fils tenseurs vont de 1.200 à 2.200 euros par séance selon la zone traitée. Parmi les zones proposées, les bajoues, le cou, l’ovale du visage et les sillons nasogéniens et les sourcils.

  • Comment relever des paupières tombantes ?

    Pour relever des paupières tombantes et apporter de la fraîcheur à votre regard, le SoftLift est un traitement qui peut être envisagé en fonction de votre indication. Au fur et à mesure des séances, la zone des paupières est remise en tension, ce qui permet d’ouvrir votre regard.

    Le PlexR, ou blépharoplastie médicale, est un traitement qui permet d’améliorer l’effet des paupières tombantes grâce à un appareil de dernière génération. Des petits points de chaleur  sont réalisés sur le long des plis des paupières et en remontant vers le sourcil, sans entrer en contact avec la peau. Il s’agit d’un traitement non invasif qui s’apparente à une blépharoplastie sans chirurgie, car c’est la chaleur provoquée localement qui va retendre, lisser la peau des paupières et apporter au regard un effet lift réjuvénateur.

  • Comment réduire le double menton et lisser l'ovale du visage ?

    Il est tout à fait possible de réduire le double menton avec le SoftLift sur la zone de l’ovale du visage et du cou. Les ultrasons puissants de l’appareil tonifient les muscles, ils font fondre la graisse de cette zone et retendent la peau pour obtenir un contour du visage plus marqué et affirmé.

    Les fils tenseurs sont également une option pour redéfinir l’ovale du visage, puisqu’ils viennent remettre en tension naturellement cette zone. De plus, les fils tenseurs utilisés par les spécialistes de la Maison Lutétia se résorbent de manière naturelle.

    La cryolipolyse est aussi possible pour traiter cette zone si elle présente de la graisse localisée. Cette technologie détruit les graisses et est parfaitement adaptée pour gommer le double menton. Le principe repose sur une aspiration soutenue des tissus tout en diffusant de manière contrôlée du froid à la surface de la peau.

  • Quelles différences entre le SoftLift et la cryolipolyse pour le traitement du corps ?

    Le SoftLift et la cryolipolyse ont un effet remodelant sur le corps, grâce à la fonte des graisses engendrée. La différence est que le SoftLift a une action raffermissante et tonifiante au niveau des tissus, tandis que la cryolipolyse a pour but de vous faire perdre des centimètres sur les zones ciblées.

  • Lifting: suis-je prêt(e) ou non ?

    Avant même de penser à réaliser un lifting chirurgical, avec éviction sociale, un temps de récupération parfois long et des résultats définitifs, pourquoi ne pas envisager un lifting médical?

    Selon le relâchement cutané de votre peau et votre profil, des techniques comme le Soft Lift vous permettront d’avoir une peau liftée, plus ferme et plus éclatante sans tous les inconvénients d’une chirurgie. Il peut être difficile de se préparer à une intervention lourde de chirurgie esthétique mais la médecine esthétique vous offre de nombreuses possibilités sans devoir impérativement passer par le bistouri.

    Si le relâchement cutané est modéré, le SoftLift peut venir remplacer un MiniLift chirurgical. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un expert de la Maison Lutétia pour valoriser votre peau et établir un protocole personnalisé de traitement.

  • Quelles différences entre le SoftLift et les injections d’acide hyaluronique ?

    Contrairement aux injections d’acide hyaluronique, le SoftLift ne modifie pas les volumes du visage. Quand les injections d’acide hyaluronique ont pour objectif de combler les rides et restaurer les volumes affaissés, le SoftLift a plutôt un effet tenseur, le traitement étant considéré comme un lifting sans chirurgie.

  • Comment retendre la peau du visage naturellement ?

    Le SoftLift permet de retendre la peau du visage de façon naturelle grâce aux ultrasons produits par l’appareil de dernière génération dont dispose la Maison Lutétia.

    Comment ça marche ? Le faisceau homogène d’ultrasons émis dans le derme, l’hypoderme et jusqu’au SMAS développe une énergie thermique allant de 65° à 75°. C’est cette chaleur qui induit un processus de guérison naturel. Aucun produit n’est injecté dans votre peau et aucune anesthésie n’est nécessaire puisque le protocole est confortable. Votre derme et la production de collagène sont stimulés de manière à régénérer la peau et la production de fibroplastes, naturellement produits par un derme « jeune ».

    Les fils tenseurs sont également une option pour retendre la peau du visage naturellement. Les experts de la Maison Lutétia privilégient une approche de la médecine esthétique douce et n’utilisent que des fils tenseurs résorbables. Ces derniers disparaissent naturellement à mesure qu’ils sont colonisés par le collagène et permettent d’obtenir éclat et fermeté de manière totalement naturelle. Ce traitement vise l’ovale du visage, le cou, le tiers moyen du visage, les pommettes, les sillons nasogéniens et les sourcils.

    L’objectif des experts de la Maison Lutétia est de sublimer votre visage en préservant toute son harmonie, et en corrigeant discrètement les zones affaissées, de manière naturelle. Grâce aux traitements de médecine esthétique, votre visage est plus frais et plus jeune et vous pouvez rependre vos activités sans aucune éviction sociale après les traitements.

  • Comment relever des paupières tombantes ?

    Pour relever des paupières tombantes et apporter de la fraîcheur à votre regard, le SoftLift est un traitement qui peut être envisagé en fonction de votre indication. Au fur et à mesure des séances, la zone des paupières est remise en tension, ce qui permet d’ouvrir votre regard.

    Le PlexR, ou blépharoplastie médicale, est un traitement qui permet d’améliorer l’effet des paupières tombantes grâce à un appareil de dernière génération. Des petits points de chaleur  sont réalisés sur le long des plis des paupières et en remontant vers le sourcil, sans entrer en contact avec la peau. Il s’agit d’un traitement non invasif qui s’apparente à une blépharoplastie sans chirurgie, car c’est la chaleur provoquée localement qui va retendre, lisser la peau des paupières et apporter au regard un effet lift réjuvénateur.

  • Le SoftLift est-il adapté à tous les types de peaux ?

    Oui, le SoftLift s’effectue sur tous les types et couleurs de peaux et à n’importe quelle période de l’année, le bronzage n’étant pas une contre-indication au traitement.

  • Comment réduire le double menton et lisser l'ovale du visage ?

    Il est tout à fait possible de réduire le double menton avec le SoftLift sur la zone de l’ovale du visage et du cou. Les ultrasons puissants de l’appareil tonifient les muscles, ils font fondre la graisse de cette zone et retendent la peau pour obtenir un contour du visage plus marqué et affirmé.

    Les fils tenseurs sont également une option pour redéfinir l’ovale du visage, puisqu’ils viennent remettre en tension naturellement cette zone. De plus, les fils tenseurs utilisés par les spécialistes de la Maison Lutétia se résorbent de manière naturelle.

    La cryolipolyse est aussi possible pour traiter cette zone si elle présente de la graisse localisée. Cette technologie détruit les graisses et est parfaitement adaptée pour gommer le double menton. Le principe repose sur une aspiration soutenue des tissus tout en diffusant de manière contrôlée du froid à la surface de la peau.

  • Lifting: suis-je prêt(e) ou non ?

    Avant même de penser à réaliser un lifting chirurgical, avec éviction sociale, un temps de récupération parfois long et des résultats définitifs, pourquoi ne pas envisager un lifting médical?

    Selon le relâchement cutané de votre peau et votre profil, des techniques comme le Soft Lift vous permettront d’avoir une peau liftée, plus ferme et plus éclatante sans tous les inconvénients d’une chirurgie. Il peut être difficile de se préparer à une intervention lourde de chirurgie esthétique mais la médecine esthétique vous offre de nombreuses possibilités sans devoir impérativement passer par le bistouri.

    Si le relâchement cutané est modéré, le SoftLift peut venir remplacer un MiniLift chirurgical. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un expert de la Maison Lutétia pour valoriser votre peau et établir un protocole personnalisé de traitement.

  • Combien coûte un lifting médical du visage ?

    Le SoftLift pratiqué à la Maison Lutétia est facturé par zones. Il vous faudra compter entre 700 et 1.700 euros par séance selon la zone traitée. Parmi les zones proposées, on retrouve les sourcils, les paupières supérieures et inférieures, les joues et pommettes, l’ovale du visage, le cou, l’ovale du visage + le cou et le décolleté.

    Les tarifs des fils tenseurs vont de 1.200 à 2.200 euros par séance selon la zone traitée. Parmi les zones proposées, les bajoues, le cou, l’ovale du visage et les sillons nasogéniens et les sourcils.

  • Uncategorized FAQ

  • Combien de séances sont nécessaires pour obtenir des résultats ?

    Le protocole est de 2 séances espacées d’un mois, puis d’une séance d’entretien six mois plus tard.

  • Quelles différences entre l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire et l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire ?

    Leur association offre un effet complémentaire pour la peau : l’acide hyaluronique de haut poids moléculaire agit comme un bouclier, protégeant le film hydrolipidique, tandis que l’acide hyaluronique de bas poids moléculaire maintient la peau parfaitement hydratée. Leur double action améliore la fermeté, l’élasticité et apaise les peaux sensibles.

  • Quelles différences entre le MésoLift LED, les SkinBoosters et le Profhilo® ?

    Le MésoLift LED est un traitement de mésothérapie qui consiste à injecter un cocktail biostimulant composé de minéraux, de nutriments essentiels, de vitamines et d’acide hyaluronique afin de revitaliser la peau.

    Le Profhilo® est un traitement de bioremodelage qui permet de retrouver de la souplesse, du rebond et de l’éclat grâce à des injections à l’aiguille d’un acide hyaluronique faiblement réticulé au niveau de points clés, afin qu’il diffuse de façon homogène pour offrir un effet réjuvénateur global au visage.

    Le SkinBoosters est un traitement de mésothérapie qui consiste à injecter un acide hyaluronique hydratant et faiblement réticulé en nappage sur le visage à l’aide d’une canule, afin d’offrir un coup d’éclat au visage.

  • Quel acide hyaluronique est utilisé dans le traitement Profhilo® ?

    Il s’agit d’un acide hyaluronique (IBSA) faiblement réticulé et non-volumateur, de qualité ultrapure, obtenu grâce à un processus breveté de biofermentation, connu dans le monde pour sa sécurité.

  • A quel résultat s’attendre ?

    Les premiers jours, les papules sont visibles, ce qui signifie que le traitement fonctionne et que l’acide hyaluronique est prêt à se diffuser.

    Quelques jours plus tard, la peau retrouve rebond et souplesse, Profhilo® ayant une action sur le vieillissement des tissus, nourrissant les fibres élastiques, le collagène et réduisant la perte du tissu adipeux Aussi, les irrégularités (comme les rides, l’acné, les cicatrices…) se lissent, ce traitement offrant également une réparation profonde des tissus cutanés.

    Une deuxième injection un mois plus tard permet de multiplier les effets sublimateurs du traitement et de les pérenniser.

  • Que faire après une séance de CryoPen ?

    Absolument rien jusqu’à ce que la zone traitée sèche. Puis, appliquez de la crème solaire pour protéger la peau.

  • Que se passe-t-il après une séance de CryoPen ?

    La lésion noircit quelques jours après la séance, puis l’excès cutané tombe au profit d’une peau neuve (plus ou moins en une dizaine de jours selon les capacités de cicatrisation de chacun).

  • Quelles sont les contre-indications au CryoPen ?

    Les phototypes 5 et +, les peaux asiatiques, les personnes diabétiques et les femmes enceintes. Les lésions sur le crâne ne sont pas non plus adaptées au traitement.

  • Combien de séances pour éliminer une lésion ?

    Une séance pour une lésion classique, deux ou trois pour une lésion en relief.

  • La méthode DHI, exclusivité de la Maison Lutétia

  • Les sessions DHI se déroulent-elles dans des salles stériles ?

    Les salles sont totalement stériles (utilisation du Basilol) et sécurisées. Les instruments munis de fines aiguilles sont à usage unique.

  • Combien coûte une greffe de cheveux DHI ?

    Le prix d’une greffe de cheveux DHI est compris entre 3 900€ TTC et 15 900€ TTC. Ce prix évolue proportionnellement avec la taille de la zone à traiter et le stade d’alopécie.

    Pour obtenir un devis gratuit et personnalisé, envoyez-nous vos photos sur le formulaire de contact de la page contact.

  • Est-il possible de prélever des follicules ailleurs qu’à l’arrière du crâne ?

    Si l’arrière du crâne n’est pas assez favorable et ne présente pas une densité idéal, il est possible de prélever les poils du corps et de la barbe lorsque cela est strictement nécessaire. On peut alors parler de BHT ou Body Hair Transplant.

    Il n’est en revanche pas possible de prélever chez une autre personne, la greffe de follicule étant impossible d’une personne à l’autre au niveau génétique.

  • Qui pratique l’intervention ?

    Seuls les médecins diplômés en médecine, en chirurgie plastique ou en dermatologie peuvent suivre la formation pour devenir médecin DHI. La formation protocolaire et rigoureuse s’étend sur 18 mois. Elle est composée, d’une partie théorique et pratique et d’une certification garantissant l’hyper spécialisation et standardisation des équipes médicales DHI.
    Chaque année, une formation complémentaire sur les dernières innovations en implantation directe de cheveux est imposée à chacun des spécialistes certifiés pour toujours garantir les meilleurs standards.

    L’infirmière DHI apporte également son aide précieuse au médecin DHI durant l’intervention. Elle aussi certifiée, elle s’occupe du classement des follicules par nombre de cheveux durant le prélèvement puis, lors de l’implantation, elle charge les injecteurs de greffons et les présente au médecin qui effectuera l’injection follicule par follicule sans incision, fente ni trou de réception.

    Contrairement aux autres méthodes d’implantation capillaire, les infirmières DHI ne prennent en aucun cas le relais du médecin, ni lors de la phase d’extraction, ni durant l’implantation.

  • Combien de follicules peuvent être prélevés par intervention ?

    Au total, 50% des cheveux de la zone donneuse peuvent être prélevés sur une vie. Avec notre méthode exclusive de greffe de cheveux, 100% des greffons prélevés sont implantés.

  • Combien de temps dure une intervention ?

    Une greffe de cheveux DHI dure entre 4 et 8 heures, ou 2 jours en fonction de la taille de la session et des besoins du patient.

  • La méthode DHI engendre-t-elle des saignements ? Qu’en est-il des cicatrices ?

    Une greffe de cheveux DHI engendre très peu de saignements car la finesse des outils utilisés rend l’opération très peu invasive.
    La spécificité de notre méthode DHI est qu’elle utilise des outils fins et précis qui ne laissent aucune trace ou cicatrice. Il est très important de retenir que contrairement aux méthodes classiques d’implantation de cheveux, aucun trou ou incision n’est nécessaire pour réaliser l’intervention.

    Les rougeurs postopératoires disparaissent entre 3 à 7 jours.

  • Une greffe de cheveux DHI fait-elle mal ?

    Notre méthode exclusive est totalement indolore. Pratiquée sous anesthésie locale elle permet au patient d’être conscient et détendu. Attachés à votre bien-être, tous nos blocs sont équipés de lits spécialement conçus pour la Maison Lutétia pour vous assurer un confort optimal aussi bien durant l’extraction que l’implantation. Pendant l’intervention, vous pourrez profiter d’un accès illimité à Netflix, écouter de la musique. Vous pourrez également profiter d’un déjeuner durant la pause prévue entre l’extraction et l’implantation.

    L’anesthésie se fait par injections sous cutanée sur les deux zones : donneuse et receveuse permettant de n’avoir aucune douleur.

  • Les questions fréquentes autour des instructions pré-interventionnelles

  • Y a-t-il des contre-indications pour les patients diabétiques ou ayant des soucis de tension artérielle ?

    Aucune contre-indication n’est appliquée aux patients diabétiques. Ils peuvent tout à fait réaliser une greffe de cheveux DHI, notre médecin devra simplement contrôler la glycémie au moment de l’acte. 
L’hypertension pouvant entraîner des saignements et la tension basse un état trop faible du patient, le médecin surveillera la tension artérielle avant, pendant et après l’intervention.

  • Le rasage de la tête est-il obligatoire avant l’opération ?

    Il est obligatoire de raser la zone donneuse (arrière et côté). Toutefois, il est possible de conserver la longueur de la zone receveuse selon les cas.

    Le rasage intégral n’est pas obligatoire lorsqu’une petite taille d’intervention est requise (donc peu de follicules à extraire), un rasage « invisible » est possible. Ces « lignes de rasages » sont alors camouflées par vos cheveux.

    Si la zone traitée est importante, alors le rasage intégral sera nécessaire.

  • Comment se préparer à votre greffe de cheveux DHI ?

    Avant votre intervention, vous devez prendre quelques précautions :

    • Répondre à un questionnaire médical complet et y préciser plusieurs informations personnelles concernant votre état de santé : diabète, hypertension artérielle, vos traitements en cours (prise de psychotropes, cardiotrope…), etc.
    • Éviter de prendre des vitamines ainsi que de l’aspirine au moins 8 jours avant votre greffe de cheveux DHI.
    • Il faut également éviter l’alcool et le café 48h avant l’intervention.
    • Il est conseillé aux fumeurs de réduire leur consommation de tabac.
  • Les questions fréquentes autour des instructions post-interventionnelles

  • Qu’en est-il de la consommation d’alcool après intervention ?

    Vous serez sous antibiotiques à la sortie de la clinique, ainsi, il est fortement recommandé d’attendre 3 jours avant de boire de l’alcool.

  • Quand est-il possible de reprendre des compléments alimentaires ?

    Les compléments alimentaires peuvent être repris au bout de 10 jours après une greffe de cheveux DHI.

  • Quand peut-on se couper les cheveux après l’intervention ?

    Une coupe faite uniquement aux ciseaux sur la zone donneuse est tout à fait permise 15 jours après intervention. Vous devriez cependant attendre un mois pour une coupe complète, et un mois pour réaliser une coloration.

  • Combien de temps faut-il attendre avant de reprendre le travail ?

    Si vous n’exercez pas un métier très physique, vous pourrez reprendre le travail dès le lendemain de l’intervention. Toutefois, pour plus de discrétion, nous conseillons une attente d’environ une semaine.

  • La tête sera-t-elle bandée après l’intervention ?

    Pour écarter tout risque d’infection, une simple compresse au niveau de la zone sera appliquée. Vous pourrez retirer seul(e) la compresse dès le lendemain matin de votre greffe de cheveux DHI.

  • Quelles sont les précautions à prendre après l’intervention ?

    Après intervention, il est préconisé :

    • D’éviter l’exposition directe et prolongée du cuir chevelu au soleil est à éviter pendant les 15 jours post-intervention. Vous pouvez cependant porter un couvre-chef (casquette large ou un chapeau) à partir du moment où il ne touche pas du tout votre cuir chevelu et la zone d’implantation.

    Il est possible de se baigner en eau de mer dès le 10ème jour après votre intervention, pour l’eau chlorée des piscines il faudra attendre 15 jours.

    • D’éviter les efforts intenses. Il est possible de faire des exercices légers dès 7 jours post-intervention.
    • De ne pas utiliser de shampoing contenant du silicone, du parabène ou encore du sulfate durant un mois après l’opération. Le sèche-cheveux peut être utilisé à froid dès 10 jours, à chaud dès 3 semaines.
    • D’appliquer une lotion apaisante à base d’Aloe Vera sur la zone de prélèvement afin d’accélérer la guérison.

    Dès le 4ème jour, il est possible de porter une casquette.
    Le médecin vous prescrira un traitement médicamenteux pré et post-opératoire.

  • Quelles sont les complications possibles après l’intervention ?

    De manière générale, une greffe de cheveux DHI ne présente aucune réelle complication postopératoire. Toutefois, quelques légers effets indésirables peuvent se présenter : faiblesse, maux de tête ou démangeaisons.

    Chez certains patients (-10%), l’anesthésie locale engendre un œdème (gonflement) sur zone d’intervention. Cet inconvénient disparaît naturellement et de lui-même en 3 ou 4 jours.

    Rarement, une irritation sur la zone receveuse peut se produire, elle est éphémère.

  • À quoi s’attendre après l’intervention ?

  • Après une greffe capillaire, la durée de vie des cheveux noirs et gris est-elle différente ?

    Non, après une greffe de cheveux DHI, ces deux types de cheveux pousseront naturellement de manière identique.

  • Quels autres traitements sont envisageables pour améliorer la densité capillaire ?

    Pour améliorer la densité capillaire, il existe deux autres solutions :

    • La MésoLED Plaquettaire (ou injections de PRP), riche en facteurs de croissance revivifie vos follicules pileux, ralentit la chute de cheveux et favorise leur repousse. Plus précisément, les facteurs de croissance stimulent les cellules souches et favorisent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui permettront une meilleure irrigation sanguine.
    • La MésoLED classique elle, associe un complexe restructurant et antioxydant de mircronutriments à la thérapie régénérante de la LED. Le complexe est composé d’acides aminés, de vitamines (dont B9, zinc, Biotine) et des sels minéraux associés à de l’acide hyaluronique connu pour ses propriétés hydratantes. La grande variété de micronutriments du cocktail permet de corriger les déficiences du cuir chevelu et traiter les alopécies diffuses en stimulant les follicules pileux. Elle remédie efficacement à la fragilité capillaire et permet d’obtenir une augmentation de la densité et du diamètre des cheveux, en plus d’une plus grande résistance à la traction.
  • Combien de sessions sont prévues pour une densité optimale définitive ?

    Tout dépendra des attentes du patient. Le nombre de sessions sera ainsi fixé en fonction de la densité de la zone donneuse par rapport à la zone à couvrir. Généralement, 2 à 3 interventions peuvent être réalisées pour accompagner la perte qui progresse.

  • Les cheveux repousseront-ils au niveau de la zone donneuse soit la zone d’extraction ?

    Tout le follicule ayant été retiré, le ou les cheveux ne pourront pas repousser mais, cela ne se verra pas à l’œil nu car ils ont été prélevés en zone dense et ce de manière homogène.
    Par ailleurs, il a été observé que 5 à 10% des cheveux prélevés repoussent néanmoins, lorsqu’une partie de la racine est restée (ce qu’on appelle régénération).

  • Quelle est la durée de vie des implants capillaires après une greffe de cheveux DHI ?

    Le cycle de vie de cheveux implantés grâce à la méthode DHI reste le même que celui des cheveux normaux. Les patients traités garderont leurs cheveux greffés toute leur vie. Il est toutefois important de noter que 10% des cheveux tombent naturellement à partir de 50 ans, il en sera de même pour ceux-là.

  • Les cheveux implantés peuvent-ils tomber après les shampoings ?

    Nous utilisons une solution de préservation (utilisée pour les transplantations d’organes) permettant à une partie des cheveux de repousser immédiatement après leur implantation, ce qui vous permettra d’observer les premières pousses dans les semaines suivants l’intervention.

    Dans les jours qui suivent la greffe, il est tout à fait courant et normal qu’une grande partie des cheveux implantés tombent, notamment pendant les shampoings. Il ne faut pas s’inquiéter, un nouveau cycle de croissance débutera. C’est au bout de 12 mois minimum après l’intervention que les nouveaux cheveux auront tous repoussé et que les résultats définitifs se verront.

  • Les questions fréquentes autour de l’alopécie

  • Quels sont les différents types d’alopécie ?

    Les différents types d’alopécies sont :

    1. L’alopécie androgénétique communément appelée calvitie, est la plus fréquente chez l’homme. Elle est due à la dihydrotestostérone (hormone mâle) qui agit sur les follicules pileux génétiquement sensibles.
    2. La pelade touche aussi bien les hommes que les femmes et se manifeste par une perte de cheveux par plaque(s).
    3. L’alopécie de traction résulte des coiffures trop tirées ou de la trichotillomanie.
    4. L’alopécie cicatricielle intervient suite à un traumatisme ou une infection.
    5. L’effluvium télogène ou alopécie diffuse est une chute de cheveux abondante et rapide fréquente chez les femmes.
    6. Le syndrome anagène est une maladie héréditaire qui touche davantage les femmes. Elle engendre une chute indolore des cheveux.
  • Pourquoi les femmes perdent-elles beaucoup de cheveux après l’accouchement ?

    Pendant la grossesse, le corps produit une grande quantité d’hormones œstrogènes stimulant la croissance et la bonne santé des cheveux. Mais lorsqu’elles accouchent, le rééquilibrage hormonal fait alors basculer les follicules en phase de perte entraînant une chute appelée alopécie post-partum.

  • La qualité des cheveux a-t-elle un impact sur leur croissance ?

    Oui, la qualité des cheveux impacte leur vitesse de croissance. Par exemple, les cheveux asiatiques, plus élastiques poussent plus vite que les cheveux européens et africains qui, par ailleurs, souffrent davantage de calvitie.

  • Quelle est la différence entre un poil et le duvet ?

    Le duvet est un poil très fin que l’on retrouve un peu partout sur le corps. Sa croissance ne dépend pas des hormones.

  • Pourquoi les cheveux ne sont-ils pas tous de la même couleur ?

    La mélanine est responsable de la pigmentation des follicules. Il en existe deux types :

    • L’eumélanine qui donne la couleur noire ou marron
    • La phéomélanine qui donne quant à elle la couleur rouge.

    Au fil du temps, la mélanine diminue et les cheveux gris apparaissent.

  • A quelle vitesse poussent les cheveux ?

    En moyenne, un cheveu humain pousse d’1/3 de mm par jour, soit environ 10-15 cm par an.

  • Pourquoi les cheveux tombent-ils ?

    Chez l’homme, la forme d’alopécie la plus courante est androgénétique tandis que tandis que chez la femme il s’agit de l’effluvium télogène.

    Au-delà de la génétique, les causes peuvent être multiples comme le stress, une mauvaise alimentation qui engendre des carences ou encore un déséquilibre hormonal.

  • Quel est la durée de vie d’un cheveu ?

    Le cycle de vie d’un cheveu se divise en trois étapes :

    • La phase anagène dure entre 3 à 5 ans durant laquelle le follicule continue de pousser.
    • La phase catagène où durant 1 à 2 semaines les follicules se préparent à la 3ème étape.
    • La phase télogène pendant laquelle le cheveu se repose 3 à 4 mois pour finir par tomber. Nous perdons naturellement en moyenne une centaine de cheveux par jour.
  • Combien un follicule contient-il de cheveux ?

    Un follicule peut contenir entre 1 et 9 cheveux, mais la moyenne de cheveux par follicule est de 2,2. Un ratio inférieur à 2 est considéré comme faible.

  • Combien avons-nous de cheveux ?

    En moyenne, nous avons entre 100.000 et 150.000 cheveux soit entre 100 et 300 cheveux par cm2 mais cela varie en fonction de différents facteurs.

  • De quoi est constitué un cheveu ?

    Trois principaux composants forment un cheveu : la kératine, les graisses naturelles et l’eau. Ces matières forment plusieurs couches connues sous le nom de “cuticule“ qui entoure et protège le cortex (partie la plus résistante) situé au centre du cheveu.