La Maison Lutétia reste ouverte pendant les Jeux Olympiques | Plus d'infos
Maison Lutetia
La Maison Lutétia reste ouverte pendant les Jeux Olympiques | Plus d'infos

Dessiner les sourcils

Les sourcils sont des éléments cruciaux de notre visage, qui peuvent sublimer ou ternir le regard selon les techniques et les produits employés. Qu’ils soient fins ou fournis, il existe aujourd’hui une panoplie de méthodes et de techniques pour les redessiner.

Pourquoi se redessiner les sourcils ?

Si le maquillage des sourcils incarne depuis toujours une étape clé de la routine maquillage, il se décline selon les époques et les tendances.

Dans les années 90, les sourcils très fins ont le vent en poupe, tandis que les années 2010 ont vu les sourcils broussailleux ou bushy brow, portés par Cara Delevingne être propulsés sur le devant de la scène.

Quelle que soit la tendance, le dessin du sourcil permet de restructurer, dramatiser ou souligner le regard. Mais comment trouver la forme idéale ?

Les bases d’un beau sourcil

Les dimensions

Pour choisir une forme de sourcils qui soit harmonieuse avec le visage, la longueur et l’épaisseur sont des paramètres cruciaux. Pour déterminer la longueur idéale du sourcil, il est conseillé de se fier à l’apparence du nez ainsi qu’aux proportions du visage.

En général, la longueur des sourcils doit être égale à celle du nez. Plus le nez est long, plus le sourcil doit être allongé pour rétablir les proportions du visage. À l’inverse une forme plus concise ira mieux aux petits nez.

Le nez est également un bon indicateur quant à l’épaisseur idéale des sourcils. Se trouvant au milieu du visage, il est important que les sourcils s’adaptent à lui pour encadrer au mieux la zone T. La logique est la même : plus le nez est imposant, plus les sourcils doivent être épais, et inversement.

L’harmonie avec le visage

Selon l’apparence du visage, il existe des astuces permettant de jouer sur les formes et les proportions pour obtenir un résultat ajusté aux besoins de chacun.

Pour les visages ronds, il faut privilégier des sourcils assez fournis et arqués qui permettent d’adoucir l’arrondi du visage.

Pour les visages longs, une forme plus droite est idéale pour appuyer la verticalité du visage et casser l’aspect longitudinal.

Pour les visages ovales, la forme naturelle est souvent suffisamment adaptée. Nul besoin d’accentuer l’angle ni la longueur naturelle.

Pour les visages carrés, les sourcils épais sont les meilleurs accessoires. Ils permettent d’encadrer intensément le regard et complimentent les angles du visage.

Maquillage : comment bien dessiner ses sourcils étape par étape

Comment bien dessiner ses sourcils étape par étape

Mesurer et prendre des repères avant épilation

La mesure des sourcils peut être très facilement effectuée de manière professionnelle chez vous.

En utilisant un crayon, positionnez-le verticalement sur les arêtes du nez pour déterminer la position idéale de la tête du sourcil.

Puis en regardant droit devant, inclinez le crayon sur la narine en alignement avec le centre de la pupille pour déterminer le point le plus haut du sourcil : l’arc.

Enfin, inclinez davantage toujours en partant de la narine et alignez cette fois-ci avec le coin externe de l’œil : on obtient la position idéale de la queue du sourcil.

En partant de ce squelette, on peut ajuster forme et épaisseur pour harmoniser les proportions du visage.

Choisir la bonne couleur de maquillage

Pour arborer de beaux sourcils, la forme est capitale. Néanmoins, le choix de la couleur des produits utilisés est tout aussi délicate.

Deux règles majeures doivent être respectées. D’abord, la couleur du produit doit toujours être plus foncée que celle du teint. Ceci s’applique tout particulièrement aux personnes aux peaux et poils clairs. Pour restructurer le visage, il est fondamental de créer du contraste avec un crayon ou un gel plus foncé que celle de la peau et qui se rapproche au maximum de la couleur du poil.

Pour les personnes aux peaux et poils très foncés, il faut privilégier le marron foncé et n’utiliser du noir en aucun cas. Même si vos poils sont noirs, cette couleur au sous-ton gris est inadaptée à un usage cosmétique dans les sourcils, et n’aura pour effet que de durcir et dénaturer les émotions du visage.

Utiliser les bons outils de maquillage

Une fois la forme définie et la bonne couleur choisie, il est temps de maquiller et styliser les sourcils. Au rayon cosmétique comme sur les réseaux sociaux, de multiples produits et techniques émergent au fur et à mesure que les sourcils s’inscrivent comme un accessoire de mode à part entière. Comment se repérer dans ce tourbillon d’informations ?

- Le crayon :

Pour le dessin de la forme, les produits colorés à base grasse sont à privilégier. Un crayon à mine fine permet une application précise. Avec cet outil, on peut effectuer des petits mouvements linéaires pour remplir les sourcils et obtenir un effet plus dramatique. Ici, il est important de bien brosser le sourcil pour diffuser le produit et flouter les lignes.

Pour ceux qui préfèrent des résultats plus naturels, la mine affûtée du crayon permet un dessin poil à poil. À force de patience et d’exercice, ce produit permet de créer des nouveaux poils et donner l’illusion d’un sourcil naturellement fourni.

Les pommades en pot permettent d’obtenir les mêmes résultats, grâce à un pinceau applicateur plat et biseauté.

- Le kit de remodelage :

Ces outils ont été très présents les dernières années sur les réseaux sociaux, notamment pour leur facilité et rapidité d’utilisation. Le kit est composé de plusieurs outils : des pochoirs de formes diverses, le produit cosmétique coloré (crayon, tampon, poudre), et une brosse pour diffuser le produit.

Après avoir choisi le pochoir à la forme la plus adaptée aux sourcils, on procède au remplissage avec le produit fourni : soit avec un large tampon qu’il suffit de tapoter, soit avec un crayon pour remplir la forme. Une fois l’application terminée, il faut maintenir le pochoir et brosser délicatement pour diffuser le produit sans risque de dépasser du dessin. Enfin, on retire le pochoir qui révèle des sourcils identiques et soignés.

Cette méthode permet surtout un gain de temps, et est particulièrement adaptée aux débutants qui peinent à effectuer un dessin égal sur les deux côtés.

- Le mascara et le gel :

Le mascara ou gel à sourcils colorés peuvent se décliner en divers usages. Seuls, ils suffisent aux sourcils naturellement fournis pour les texturiser et les maintenir en place tout au long de la journée, tout en apportant une touche de couleur pour intensifier le regard.

Si l’application du crayon est déjà intense, privilégiez un mascara ou gel incolore, pour ne pas saturer la couleur et créer des sourcils trop marqués.

De manière générale ce produit est appliqué en finition pour figer les poils et permettre au look de durer toute la journée, comme la laque pour les cheveux. Attention à ne pas saturer la brosse de produit et bien le diffuser en effectuant plusieurs passages pour éviter l’effet carton.

- La cire et le savon :

Avec la popularisation des sourcils épais, on a vu une nouvelle tendance se dessiner au fur et à mesure de l’évolution des techniques de stylisation. Les sourcils laminés, laminated brow en anglais, sont le résultat du brossage vers le haut des poils grâce à un produit dense, type cire ou savon.

Cette méthode convient surtout aux sourcils plus fins et peu fournis, car elle permet de gagner considérablement en épaisseur et densité. Combinée à l’usage d’un crayon pas petites touches, elle permet d’obtenir un résultat lifté et soigné.

Après l’application du produit, il suffit de passer un coton-tige imbibé d’eau micellaire pour retirer l’excédent de produit déposé sur la peau autour du sourcil. La cire et le savon permettent tous deux l’obtention d’un résultat semblable, néanmoins d’un point de vue écologique le savon est un produit moins polluant et plus durable dans le temps.

- La brosse :

Le choix de la brosse, en particulier pour la technique du sourcil laminé, est également important. Malgré leurs similitudes, les petites brosses en plastique destinées aux cils sont inadaptées aux sourcils car elles sont trop souples. Les poils des sourcils sont plus denses, et requièrent un outil plus robuste, en particulier pour l’application de produits à épaisse consistance.

Une brosse montée sur un pinceau en acier plutôt qu’en plastique est mieux, et permet un usage plus étendu dans le temps. Bien entendu, il convient de la nettoyer entre chaque usage.

De la même manière, privilégier un pinceau à deux faces : d’un côté une brosse, et de l’autre une surface plane type spatule permettant de bien plaquer les poils une fois le produit distribué. C’est cette étape clé qui permet d’obtenir l’effet feuilleté.

Les solutions en institut

Plusieurs techniques de stylisation des sourcils semi-permanentes sont disponibles en institut pour celles et ceux souhaitant se dispenser d’un maquillage quotidien. Lamination, dermopigmentation … ces traitements cosmétiques sont variés, et permettent d’obtenir des résultats adaptés aux envies et besoins de chacun.

La lamination des sourcils

La lamination est un traitement indolore qui donne aux sourcils un aspect étoffé et sophistiqué. Le regard est instantanément ouvert et lifté.

Ce traitement semi-permanent convient à tous les types de sourcils, en particulier les sourcils rebelles et indisciplinés. Il permet également d’ébouriffer les sourcils plus clairsemés, et redresser les sourcils dont les poils poussent vers le bas.

La séance se déroule en 3 temps :

Étape 1 : le praticien applique une colle capillaire permettant de donner aux sourcils la forme souhaitée, combinée à un baume liftant qui assouplit le poil afin qu’il s’adapte à sa nouvelle orientation.

Étape 2 : le protocole se poursuit par la pose d’un soin riche en kératine pour gainer et alourdir le poil, tout en fixant définitivement la forme.

Étape 3 : pour finir, le praticien applique un sérum nourrissant qui permet de refermer les écailles du poil et apporter aux sourcils le glow emblématique de ce traitement.

Les techniques de dermopigmentation :

La dermopigmentation est un traitement semi-permanent très répandu d’insertion de pigments sous la peau qui fonctionne selon une méthode bien précise. Cette technique diffère du tatouage en ce que le pigment doit impérativement être inséré dans les couches superficielles du derme.

Une application trop profonde mènerait à l’étalement sous-cutané du pigment ainsi qu’à sa mutation colorimétrique. Pour obtenir de bons résultats, le savoir-faire du praticien est particulièrement crucial.

La durée des résultats varient selon le métabolisme de chacun : environ 2 ans.  

Le microshading

Le microshading est une des deux techniques de dermopigmentation des sourcils. Elle consiste en l’application de pigments colorés en petits points tout au long du sourcil, et permet de créer un effet d’ombrage qui intensifie le regard.

Cette méthode est conseillée à celles et ceux qui possèdent naturellement des sourcils fournis, et qui souhaitent apporter davantage de structure au visage. Le praticien contrôle la concentration du pigment ; il souligne plus intensément l’arc et la queue du sourcil, et utilise des pigments plus clairs au fur et à mesure qu’il se rapproche de la tête du sourcil.

Ce protocole nécessite généralement 3 séances pour obtenir l’effet et l’intensité souhaitée, et coûte en moyenne 300 euros.

Le microblading

Le microblading répond au même principe de fonctionnement que le microshading, mais diverge en forme. Il s’agit d’insérer des pigments colorés en reproduisant la forme des poils pour créer un effet réaliste de sourcils plus fournis.

Ce traitement est préconisé pour les personnes ayant des sourcils fins et clairsemés, ou abîmés par une épilation excessive. Le praticien crée du volume en dessinant les poils un à un pour créer l’illusion d’une vraie pilosité. Ici aussi, la concentration du pigment selon la zone traitée est la clé d’un résultat harmonieux et naturel.

Cette méthode nécessite une consultation approfondie avec le praticien pour déterminer la forme qui sied le mieux au visage, ainsi que le style du dessin et la quantité de poils voulus. Pour obtenir un résultat satisfaisant, plusieurs séances sont nécessaires pour une somme moyenne de 300 euros.

Les traitements à la Maison Lutétia :

Le Brow lift ou Browtox

Pour ouvrir et illuminer le regard, il est possible de réaliser des injections de Botox® à des points stratégiques pour rehausser les sourcils et lutter contre les paupières tombantes. Ce traitement correspond à un lifting non chirurgical des sourcils.

La toxine botulique permet de reposer les muscles, et est délivrée selon notre méthode exclusive « French Botox », permettant de réaliser des micro-injections en contrôlant minutieusement la quantité de produit déposée.

Le médecin détermine deux points stratégiques au niveau de l’arcade sourcilière, puis délivre une microdose de Botox® qui va permettre d’élever la queue du sourcil. Un Browtox plus exhaustif avec plusieurs injections tout au long de la ligne du sourcil peut être envisagé selon les besoins du patients et l’apparence de la paupière. Le traitement est rapide et presque indolore. Le regard est lifté et lumineux, la paupière est lissée et retendue.

On peut constater les résultats 1 semaine après la séance, et une retouche tous les 3 à 4 mois est nécessaire pour maintenir le rehaussement. À la Maison Lutétia, le Browtox coûte 350 euros.

La greffe de sourcils

Parmi la multiplicité des cosmétiques et traitements disponibles, un seul permet d’obtenir des résultats définitifs et entièrement naturels : la greffe de sourcils, proposée à la Maison Lutétia. Cette technique est destinée à un large échantillon de patients et de problématiques : sourcils sur-épilés, peu fournis, dermopigmentation ratée, reconstruction de la ligne sourcilière…

Principe 

Toutes les greffes capillaires sont réalisées selon un protocole pointu et exclusif ; la méthode DHI, une technique d’implantation douce qui ne laisse pas de cicatrice. Pour la greffe de sourcils, le médecin prélève sur une fine bande de cheveux à l’arrière de la tête une quantité de follicules ajustée aux besoins de la greffe. La seconde partie du processus consiste réinsérer les poils récoltés dans les sourcils grâce à un stylo implanteur de 0,6 cm de diamètre. Cette technologie exclusive garantie un résultat dense et naturel ; la greffe est indétectable.

Déroulement de la séance 

L’intervention est parfaitement indolore et est généralement réalisée en 2 heures sous anesthésie locale. Cette durée peut varier selon la densité des sourcils et le résultat souhaité.

Le protocole débute par le dessin de la forme souhaitée par l’un de nos experts visagistes, spécialement formé pour apporter à chaque patient une solution adaptée à ses traits.

Une fois le dessin validé, le médecin hyperspécialisé procède à la greffe ; d’abord l’extraction, puis l’implantation.

Résultat

Les médecins formés à la méthode DHI, à force d’expérience et de travail, développent un sens artistique pointu leur permettant de créer des résultats très réalistes.

En contrôlant le nombre de follicules présents dans le bulbe lors de l’extraction ainsi que la direction d’implantation du poil, ils réalisent une distribution intelligente pour reproduire la structure naturelle du sourcil.

Après la greffe, il ne faudra pas maquiller les sourcils pendant 1 mois. Par la suite, il est conseillé de les styliser à l’aide d’un produit texturant type gel ou cire pour accompagner les nouveaux poils dans le processus d’acclimatation au nouvel environnement.

Côté entretien, il nécessaire de les égaliser aux ciseaux tous les 15 jours. Les résultats définitifs de la greffe peuvent être appréciés 1 an après l’intervention, et sont définitifs.

Prix

Session S (densification des sourcils) 3 900 euros

Session M (correction tête ou queue des sourcils) 4 900 euros

Session L (reconstruction complète des sourcils) 5 900 euros

FAQ :

Quelle est la meilleure solution pour les sourcils trop fins ?

La cosmétologie offre plusieurs solutions. Semi-permanentes : le microblading et la lamination, ou bien éphémères : le maquillage (crayon, mascara teinté, ou savon). Pour une solution naturelle et définitive, la greffe de sourcils est à privilégier.

Les techniques de maquillage des sourcils semi-permanent sont-elles douloureuses ?

La lamination est réputée pour être parfaitement indolore. La dermopigmentation, qui consiste à insérer des pigments colorés sous la peau via une fine aiguille, n’est pas vraiment douloureuse mais provoque une sensation de picotement. Cette sensation n’est pas comparable à la douleur d’un tatouage artistique, car l’aiguille ne pénètre pas le derme aussi profondément.

Les techniques de maquillage des sourcils semi-permanent sont-elles durables sur long terme ?

Les techniques de maquillage semi-permanent permettent d’obtenir un résultat temporaire qui varie entre 3 à 6 mois. La seule solution définitive est la greffe de sourcils.

L’épilation et l’entretien des sourcils peuvent-ils se faire à la maison sans risque ?

Oui, avec les bons outils et les bonnes méthodes. Pour limiter les accidents : prendre le temps d’effectuer les mesures, privilégier la pince à épiler plutôt que la cire, avoir la main légère. Les sourcils jouent un rôle crucial dans l’harmonie du visage ; en cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel.

Nous trouver

6 Rue Ampère
adresse France
Paris
6 Rue Ampère
75017 Paris
Adresse Dubaï
Dubaï
Festival City
Dubaï UAE
A proximité
Hôtel Pavillon Monceau
43 Rue Jouffroy d’Abbans
75017 Paris
Parking Jouffroy
40 Rue Jouffroy d’Abbans
75017 Paris, France
Transport
3
Wagram
2
Monceau
Bus 163 20 31
WeChat
QRCode
Paris
6 Rue Ampère
75017 Paris
3
Wagram
2
Monceau
Bus 163 20 31
Dubaï
Festival City
Dubaï UAE
Hôtel Pavillon Monceau
43 Rue Jouffroy d’Abbans
75017 Paris
Parking Jouffroy
40 Rue Jouffroy d’Abbans
75017 Paris, France
Suivez-nous sur instagram

Suivez-nous sur instagram

@MAISON_LUTETIA