Comment éviter l’effet « pillow face » ?

← Retour

Mal injectés, les fillers peuvent faire vous faire paraître plus vieux qu’avant le traitement. On vous dit comment éviter le « pillow face », soit l’apparence d’un visage bouffi.

LE « PILLOW FACE » C’EST QUOI ?

L’effet « pillow face », ou visage coussin, est le résultat d’injections excessives de fillers d’acide hyaluronique, trop peu espacées dans le temps ou simplement mal réalisées. Cela correspond à une quantité élevée de produit qui altère l’apparence du visage et les expressions faciales. D’une part, lorsque les injections sont réalisées trop souvent, l’excédent de produit s’accumule sous la peau. D’autre part, lorsque le produit est mal placé, il peut migrer et dénaturer les traits.

LE « PILLOW FACE » : UN SURPLUS D’ACIDE HYALURONIQUE VOLUMATEUR

Pour comprendre ce qui cause ce syndrome, il faut d’abord considérer le comportement du produit. L’acide hyaluronique est un produit hydrophile : il capte et absorbe l’eau présente dans la peau, comme une éponge. Joues de hamster, « pillow face »… Injecté de façon excessive, l’acide hyaluronique volumateur peut déformer les traits.

LE PLACEMENT ET LA QUANTITÉ DES INJECTIONS

L’effet « pillow face » est souvent obtenu à cause d’un mauvais placement et d’une quantité excessive de produit injecté dans les cernes, les joues et la vallée des larmes. Lorsqu’ils sont excessivement injectées de fillers, leur volume anormalement prononcé ferme le regard, renfonce les yeux et les efface. Dès lors, les traits du visage sont déformés et l’harmonie des proportions est renversée.

LA FRÉQUENCE DES INJECTIONS

La fréquence d’injection joue un rôle clé dans l’apparence des traits. Seul un médecin expert est capable de déterminer la fréquence idéale selon chaque patient. Lorsque les délais sont respectés, la dégradation du produit se fait naturellement par drainage lymphatique. Dans le cas contraire, il est possible que l’acide hyaluronique s’amasse, donnant un aspect congestionné aux traits. Parfois, certains patients développent une addiction aux fillers, en demandant toujours plus à leur médecin esthétique. C’est ici que le sens éthique du médecin entre en jeu, d’où l’importance de bien choisir son spécialiste.

ACIDE HYALURONIQUE ET POCHES MALAIRES : TOUT UN ART

La vallée des larmes, où se trouvent les poches malaires, est une zone particulièrement sujette au gonflement disgracieux de l’acide hyaluronique. Le résultat en cas de sur-injection ? Une ligne de démarcation visible avec la joue qui alourdit le visage. La vallée des larmes est une zone de rétention d’eau, il est donc nécessaire d’utiliser un produit fluide faiblement réticulé, au risque de se retrouver avec un gonflement inesthétique. Ce phénomène, aussi appelé « mont malaire », est d’autant plus improductif qu’un léger creux à cet endroit fait partie des éléments qui garantissent l’harmonie du visage.

COMMENT ÉVITER L’EFFET « PILLOW FACE » ?

Ici, 3 éléments principaux entrent en jeu : la quantité de produit, la qualité du produit et l’expertise du médecin.

La quantité du produit dépend d’une part de l’étendue des besoins du patient, mais aussi de ses souhaits. Pour les zones délicates où la peau est fine comme la vallée des larmes, mieux vaut procéder aux injections petit à petit, quitte à réaliser plusieurs séances pour atteindre le résultat souhaité. De la même manière, il est important de respecter les doses et les temporalités prescrites pour permettre un drainage lymphatique suffisant entre chaque séance.

La qualité du produit est tout aussi importante. Il est bon de garder à l’esprit que l’acide hyaluronique est naturellement hydrophile, néanmoins il existe différentes réticulations (densités) de produit selon les zones à traiter. Pour les zones délicates, il est préconisé de choisir un produit moins hydrophile et plus fluide pour ne pas risquer un gonflement disgracieux de la zone injectée avec le temps.

Enfin, l’expertise du médecin est cruciale lorsqu’on réalise des injections d’acide hyaluronique. Pour une injection volumatrice, le médecin pénètre plusieurs couches de la peau afin d’atteindre la couche de graisse sous le muscle. Si l’injection est trop superficielle, les vaisseaux lymphatiques responsables du drainage de la peau sont saturés de produit, les empêchant de travailler correctement. Ainsi, le produit n’aura pas été suffisamment absorbé pour la prochaine séance, ce qui constitue un terreau fertile pour une « pillow face ».

Le visage est l’illustration de votre personne. Son harmonie repose sur un équilibre délicat entre art et science. N’est-il pas préférable que la main qui le traite soit aussi douée dans les deux domaines ? Pour des injections sûres et personnalisées selon vos besoins, réserver une consultation avec l’un de nos médecins experts afin de discuter de votre projet esthétique.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Prenez contact avec l'un de nos experts en soin de la peau pour discuter
de vos besoins, des options et du traitement adapté.

Open chat