Ma greffe de cheveux DHI

Quelles sont les étapes de mon intervention ?

Pour comprendre la méthode de greffe capillaire DHI et bien se préparer à l’ensemble du processus de greffe et de repousse des cheveux, il est essentiel d’en connaître le déroulement, étape par étape. Voici une description des différentes phases de l’intervention de la greffe de cheveux DHI à Paris, à la Maison Lutétia.

Avant mon intervention : comment dois-je me préparer ?

Les experts de la Maison Lutétia ont validé avec moi le projet de restauration capillaire répondant à mes attentes, pour densifier mes zones dégarnies ou clairsemées, en fonction du stade de ma calvitie et de ma zone donneuse.

Nous programmons alors la date de mon intervention à la Maison Lutétia à Paris. Des instructions préalables simples à respecter me sont envoyées par e-mail, pour bien préparer ma session d’implants capillaires DHI.

15 jours avant mon intervention, j’interromps mon éventuel traitement au Minoxidil et pourrai le reprendre 10 jours après ma greffe capillaire.

10 jours avant mon opération, j’élimine les compléments alimentaires, l’aspirine et tout autre fluidifiant sanguin. Je réduis autant que possible ma consommation d’alcool et de tabac.

Le matin de mon intervention, je profite d’un bon petit déjeuner, en évitant les excitants, tels que le thé ou le café.

Je viens reposé(e) et détendu(e), dans des vêtements confortables qui ne s’enfilent pas par la tête, comme une chemise ou un gilet, par exemple (à prévoir pour les 3 jours suivant).

À la Maison Lutétia, je suis entre de bonnes mains, prêt(e) pour ma greffe de cheveux selon une procédure douce, non-invasive et sans incision.

Pendant mon intervention : comment se déroule ma greffe de cheveux ?

Le jour de l’intervention est arrivé : je n’ai plus qu’à me détendre tranquillement. L’équipe médicale est aux petits soins avec moi dès mon arrivée et me prend en main intégralement.

Il est normal de ressentir un peu d’excitation ou de stress, mais je sais que tout est mis en œuvre à la Maison Lutétia pour assurer mon bien-être et faire en sorte que je passe un bon moment pendant mon intervention.

Selon mes préférences, la phase d’extraction peut se dérouler en musique, puis la phase d’implantation devant un film ou ma série préférée. Une simple anesthésie locale me permet de suivre tout le processus d’implantation et d’interagir avec l’équipe médicale à tout moment, afin de répondre à toutes mes questions en temps réel.

Un repas et un espace privé sont également mis à ma disposition pour faire une pause, ou pour déjeuner. À présent, il est temps de commencer mon intervention.

L’extraction de mes follicules

La phase d’extraction est un travail de grande précision. Dans un premier temps, mon médecin DHI se concentre sur ma zone dite donneuse, se trouvant à l’arrière de mon crâne. Avec douceur et précision, il y extrait mes follicules un à un, à la main, grâce à des outils perfectionnés, spécialement développés pour la méthode DHI.

Mes cheveux sont prélevés à l’arrière de ma tête, là où ils sont naturellement programmés pour une repousse permanente. Ils remplaceront les cheveux perdus dans ma zone clairsemée.

L’implantation de mes follicules

L’implantation de mes greffons est un travail d’orfèvre. À cette étape, mon médecin DHI injecte à la main chaque follicule directement sur mon cuir chevelu, dans les zones qui en ont besoin, à l’aide de l’injecteur de cheveux DHI. Cet outil de haute précision lui permet de contrôler l’angle, la profondeur et la direction d’implantation de chacun de mes follicules, pour que je retrouve une chevelure complètement naturelle.

L‘injecteur de cheveux DHI est un instrument composé d’une aiguille à pointe biseautée et à rainure où est inséré le follicule. Son système de piston à ressort permet une injection indolore de chaque follicule dans le cuir chevelu par mon médecin. Sa précision est telle qu’il n’y a pas besoin d’effectuer de trou, de fente préalable, ni d’incision pour insérer mes greffons, contrairement aux autres méthodes.

Aux côtés du médecin, l’infirmière prépare mes follicules pileux, en insérant chaque greffon dans l’aiguille fendue de l’injecteur de cheveux DHI. Le médecin s’en empare et l’introduit délicatement dans mon cuir chevelu sans jamais quitter la zone d’implantation des yeux. L’injecteur DHI permet simultanément de retirer l’aiguille tout en déposant le follicule dans mon cuir chevelu.

En parfaite symbiose, l’infirmière et le médecin répètent ensemble ce geste minutieux, des milliers de fois tout au long de mon intervention.

Mon design capillaire

Dans les règles de l’art de la greffe de cheveux avec la Méthode DHI, le médecin accorde une importance particulière à mon design capillaire dans son geste artistique au moment de l’implantation. À la Maison Lutétia, le motif et la spécificité de mon implantation capillaire sont respectés.

Chaque cheveu qui m’est implanté fait l’objet d’une observation et d’une réflexion quant à son orientation, sa profondeur, son angle d’insertion dans mon cuir chevelu et la distance qui le sépare des autres, car une bonne greffe de cheveux doit être indécelable.

Pour cela, dès le prélèvement, mon médecin DHI utilise une formule mathématique lui permettant de me prélever un nombre spécifique de follicules simples, doubles, triples et supérieurs, en prédiction de la réimplantation artistique qu’il effectuera.

Les follicules prélevés par mon médecin sont triés par nombre par l’infirmière DHI. Les plus fournis sont réinsérés dans mes zones les plus dégarnies. Les follicules simples sont implantés au niveau de ma ligne capillaire, pour donner un aspect naturel. Puis, plus le médecin progresse dans ma chevelure, plus il crée de la densité à l’aide des follicules multiples. Ainsi, la technique DHI est conçue pour récréer fidèlement ma chevelure en suivant un plan d’implantation précis. Indolore et non-invasive, ma séance de greffe de cheveux DHI est déjà terminée !

Après mon intervention : quelles consignes dois-je respecter ?

Après mon intervention, m’est transmise une liste de consignes à respecter pour optimiser la repousse de mes cheveux. Mon médecin me fournit une solution saline, que je vaporise régulièrement sur la zone capillaire traitée, pendant les 3 jours suivant.

Ma zone receveuse ne présente aucune cicatrice. Les quelques rougeurs post-interventionnelles s’atténuent dans les semaines qui suivent ma greffe capillaire DHI.

Les follicules greffés n’ayant subi aucun traumatisme, certains continuent naturellement de faire pousser les cheveux qu’ils contenaient au moment de l’extraction.

Dès la première semaine suivant mon intervention, la repousse de mes cheveux peut déjà être observée.

Quel est le suivi de la repousse de mes cheveux ?

Après mon intervention DHI, la Maison Lutétia reste à mes côtés et m’accompagne durablement. Mon suivi est assuré pendant 1 an avec des consultations régulières d’évaluation de la pousse de mes cheveux tous les 3 mois.

À toutes les étapes de ce suivi post-opératoire, mon médecin DHI observe l’évolution de la pousse, de l’épaisseur et de la densité de mes nouveaux cheveux.

Dès 3 mois, commence le premier cycle de pousse de mes nouveaux cheveux. Pour optimiser la repousse, un traitement MésoLED complémentaire m’est recommandé.

La repousse de mes cheveux est véritablement appréciable à partir de 6 mois, car le cycle naturel du cheveu s’étend sur plusieurs mois. Le résultat espéré sera logiquement observable au bout de 12 mois et le résultat définitif de ma greffe de cheveux DHI sera enfin visible à 18 mois.

Vous souhaitez en savoir plus sur la greffe de cheveux ?

Un expert DHI reviendra vers vous avec un diagnostic gratuit
et personnalisé pour faire le point sur vos besoins.

Open chat